mardi 7 mars 2017

Bryce Canyon

Parc national de Bryce Canyon

Trois étoiles, vaut le voyage 

 

Sites présentés dans cet article


Red Canyon Rec. Area
Bryce Canyon Natl. Park



Source : J.M. Zaninetti, 2011

 

Ambiance : Akhnaten - Prelude - Philip Glass, 1983

Situé dans le sud-ouest de l'Utah, le plateau Pausagunt ressemble à son voisin occidental, le plateau Markagunt. Les deux plateaux sont séparé par la Longue Vallée qui suit une ligne de faille orientée du nord au sud. Le Pausagunt Plateau est aussi couronné par la  "Claron Formation" à la couleur orangée caractéristique, un ensemble de dépôts lacustres de grès et de calcaires qui se sont formés entre 60 et 50 millions d'années avant notre ère. Relativement tendres, ces roches sédimentaires ont résisté à l'érosion grâce au dépôt de coulées de lave qui ont protégé les roches tendres sous-jacentes sur ce plateau depuis la surrection qui a commencé il y a 10 millions d'années comme celle du Grand Canyon. Le Pausagunt Plateau culmine à 3367 m d'altitude au Mt Dutton, un volcan démantelé par l'érosion. Le parc national de Bryce Canyon se situe sur le rebord oriental du plateau entre 2300 et 2800 mètres d'altitude. En dépit d'une altitude qui en rend l'accès parfois délicat en hiver, Bryce Canyon National Park accueille le public toute l'année.

Il est possible d'aller directement de la vallée de Zion à Bryce Canyon depuis le percement des tunnels de la route UT-9 à l'est de Springdale en 1930. Cet itinéraire est ouvert à longueur d'année.
Par la route directe, UT-9 jusqu'à Carmel Junction, US-89 puis UT-12 jusqu'à Bryce Canyon Junction, il suffit de moins de 2 heures de route pour parcourir  les 137 km qui séparent les centres de découverte des deux parcs nationaux.

La montée du versant occidental du Pausagunt Plateau sur la route UT-12 est très pittoresque. la Red Canyon Recreation Area fait partie de la Dixie National Forest. C'est un secteur de randonnée réputé dans la forêt de pins ponderosa.



Source : J.M. Zaninetti, 2011

  Les cheminées de fée qui caractérisent la formation Claron se retrouvent aussi sur ce rebord de plateau.



Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

  Source : J.M. Zaninetti, 2011

 

Bryce Canyon


Il n'y a pas de superlatif assez grand pour célébrer la beauté de Bryce Canyon National Park. Ebenezer Bryce fut le premier pionnier Mormon à revendiquer des droits de pâturage dans le secteur au 19e siècle. "Satané endroit pour perdre une vache !" se serait-il exclamé à propos de cet endroit qui porte aujourd'hui son nom. Un esprit pratique, il n'était visiblement pas sensible à la poésie de ce labyrinthe de clochetons, de pinacles et de tourelles aux formes évocatrices qui font la particularité de la Cité Silencieuse. Les temps changent...
Bryce n'est pas un canyon, mais un rebord de plateau. Le parc national protège une succession d'amphithéâtres d'érosion successifs, donc la "Silent City" forme le centre.



C'est pourquoi il s'étire en longueur et que la route panoramique qui permet de découvrir ses panoramas parcourt 33 kilomètres entre l'intersection de la route UT-12 au nord et Rainbow Point, le point culminant du parc au sud. A la différence de Zion, Bryce Canyon est un parc national de faible étendue, 145 km². Les falaises sont presque son unique centre d'intérêt.
L'érosion a sculpté les falaises du Pausagunt Plateau en une multitude de hoodoos aux formes fantastiques à Bryce Canyon. Les falaises sont le produit d'une érosion récente, qui a débuté depuis que le Pausagunt Plateau a commencé à être soulevé peu à peu en altitude depuis 10 millions d'année. Les formes de relief visibles à Bryce Canyon sont évolutives, car les cheminées de fées sédimentaires friables sont peu à peu démolies par l'alternance du gel et du dégel et les éboulis sont emportés par les eaux qui ruissellent en direction de la rivière Paria qui s'écoule au sud-est du parc. tandis que des cheminées de fée s'écroulent, d'autres se dégagent peu à peu des falaises qui reculent perpétuellement. Le paysage de Bryce Canyon est donc provisoire et fragile. Une cheminée de fée se forme quand un chapeau de roche plus dure, du calcaire par exemple, surmonte une colonne de roche plus tendre, du grès par exemple.



Source : J.M. Zaninetti, 2011

  La concentration de cheminées de fées est tellement grande dans la "Silent City" de Bryce Canyon qu'elle a frappé les imaginations des Amérindiens. La légende Paiute rapporte que le dieu Coyote avait figé le "peuple de la légende", un peuple d'animaux à forme humaine, qui a pétrifié en punition de leurs mauvaises actions. Les "hoodoos" du parc étaient donc des "figures peintes en rouge" pour les amérindiens.

La célébrité des formations rocheuses de Bryce Canyon a suscité une mise en tourisme précoce dès le début du 20e siècle. le site est classé en Monument National en 1923, puis promu Parc National en 1928, ce qui suscite l'amélioration de ses infrastructures routières et d'hospitalité entre 1930 et 1934. Aujourd'hui, un système de navettes optionnelles a été mis en place durant la haute saison qui s'étale de mai à octobre. Non obligatoire, l'usage des navettes est cependant encouragé pour réduire la congestion de la route panoramique et des parkings du parc. Emprunter les navettes est aussi une excellente idée pour les randonneurs qui s'aventurent sur les nombreux sentiers qui descendent sous la falaise comme le Queen's Garden Trail ou le Navajo Loop Trail, qui proposent les deux randonnées à la journée les plus populaires.
La randonnée sous les falaises est recommandée aux visiteurs en bonne santé, moyennant les précautions d'usage. l'altitude réduit les inconvénients de la chaleur estivale, et le dénivelé reste inférieur à 200 mètres. Pour les autres, les points de vue aménagés le long de la route panoramique offrent déjà des perspectives fabuleuses.

La partie méridionale du parc met en valeur les falaises les plus hautes et les plus spectaculaires, notamment vues depuis le panorama de Agua Point.



Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

Source : J.M. Zaninetti, 2011


 
Source : J.M. Zaninetti, 2011
 


Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

Source : J.M. Zaninetti, 2011

  Dans le détail, on est frappé par quelques formes de relief particulièrement hardies.



Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

Source : J.M. Zaninetti, 2011
 
Parmi les curiosités de cette partie du parc, on ne peut pas manquer le point de vue sur Natural Bridge, qui est en réalité une arche, car aucun cours d'eau ne s'écoule en dessous.



Source : J.M. Zaninetti, 2011

  L'amphithéâtre de Bryce qui a donné son nom à l'ensemble du parc forme sa véritable merveille.



Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

Source : J.M. Zaninetti, 2011

  Ouvert vers l'est, celui-ci se prête particulièrement bien à une visite matinale.



Source : J.M. Zaninetti, 2011

  La lumière rasante découpe nettement les formes des hoodoos, l'air est pur et la vue porte très loin vers le nord depuis Bryce Point, le plus beau point d'observation du parc.
Avec l'étourdissante diversité de formes d'érosion et la délicatesse de ses couleurs, les détails de l'amphithéâtre sont aussi magnifiques que les vues d'ensemble.
 



Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

Source : J.M. Zaninetti, 2011
 

Source : J.M. Zaninetti, 2011

  Au Nord-Est, on aperçoit un troisième plateau découpé dans la Claron Formation.



Source : J.M. Zaninetti, 2011

  Le plateau Aquarius se termine au sud par une falaise orangée taillée par l'érosion dans la même formation sédimentaire.



Source : J.M. Zaninetti, 2011

  Perché à 3100 mètres d'altitude, Powell Point est difficilement accessible par des pistes de terre en mauvais état, ce qui le met à l'abri d'une mise en tourisme aussi intensive que celle de Bryce.

Après Zion (4,5 millions de visiteurs en 2016), Bryce Canyon (2,4 millions de visiteurs en 2016) est l'un des parcs nationaux les plus populaires de l'Utah et un des favoris des guides de voyage francophones. Nous partageons cet avis, la visite de Bryce Canyon a toutes les chances d'être l'une des apogées du voyage dans l'Ouest Américain pour tout visiteur qui découvre les couleurs extraordinaires de cette falaise pour la première fois. Ce fut un enchantement pour nous quand nous l'avons découvert en mai 2011. La séduction de Bryce est immédiate, et sa visite est aussi intéressante pour les petits que pour les grands. Le potentiel photographique de Bryce est presque aussi élevé que celui du Grand Canyon, bien que le site soit beaucoup plus petit. Malheureusement, ce parc souffre d'un excès de fréquentation estivale. Si la fréquentation continue d'augmenter, il faudra sans doute fermer la route panoramique et obliger les visiteurs à emprunter les navettes, comme c'est déjà le cas dans la vallée de Zion et sur certaines routes de la rive sud du Grand Canyon. Ce n'était absolument pas nécessaire lors de notre passage en mai 2011, mais la fréquentation a plus que doublé depuis, et l'administration du parc encourage fortement les visiteurs à abandonner leur véhicule à l'entrée du parc national et à parcourir le Rim Drive avec la navette.

On dit un peu rapidement que Bryce est unique. S'il l'est, ce n'est que par densité de ses cheminées de fée, car autrement, vous aurez pu observer la grande similitude entre les falaises de Bryce Canyon, celles de Cedar Breaks ou même celles de Powell Point. Bryce offre plus de diversité de formes, mais Cedar Breaks offre une alternative intéressante en été, surtout si l'on s'intéresse à la flore de montagne, autrement très difficile d'accès dans le sud de l'Utah. c'est pourquoi je recommande de visiter les deux parcs si vous en avez le temps.
Idéalement, il faut prévoir une nuitée à Bryce ou aux environs. Bryce Canyon City offre de nombreuses possibilités d'hébergement, ses hôtels sont luxueux, mais chers. C'est pourtant l'option recommandée pour pouvoir se lever tôt et aller admirer l'amphithéâtre aux aurores. Il est possible de trouver des hébergements moins onéreux à Tropic ou à Panguitch. Le camping est aussi une option intéressante en été, car les températures sont agréables à cette altitude à la belle saison.
Je pense qu'une seule nuit sur place suffit pour visiter Bryce. Toutefois, ce parc offre quelques unes des randonnées les plus agréables du Sud-Ouest des États-Unis, avec des randonnées faciles (Rim Trail) et des randonnées difficiles (Under The Rim Trail). Les randonneurs enthousiastes trouveront avantage à passer deux nuits sur place pour s'offrir une pleine journée de marche dans ce paysage exceptionnel.


source Wikipedia



Toutefois, le visiteur ne doit pas oublier que s'il est facile de descendre, il faudra ensuite remonter tout le dénivelé à la fin de la randonnée...


source Wikipedia

Pour des visiteurs en bonne forme, les sentiers qui descendent dans les amphithéâtres offrent de belles perspectives sur les hoodoos.

Avec ses paysages envoutants et ses nombreuses options de randonnées, Bryce a beaucoup à offrir pour tous les visiteurs. C'est donc une étape incontournable sur l'itinéraire de découverte du Plateau du Colorado. Cet itinéraire se poursuit vers l'est par la découverte du Kodachrome Basin State Park et de la route panoramique UT-12 qui approche du Grand Staircase - Escalante National Monument en direction du parc national de Capitol Reef.

Se rendre à Bryce Canyon


Le parc national de Bryce est un incontournable du Plateau du Colorado qui est inscrit sur tous les circuits, du Small Circle au Grand Circle en passant par le Middle Circle.

Il se visite généralement avant ou après Zion National Park. Distant de 135 km, celui-ci n'est qu'à 2 heures de route en direction du sud-ouest par la route de la Longue Vallée
Toujours vers l'Ouest, Cedar Breaks National Monument se trouve à 100 km (1h30 de route). 
Le Red Canyon se trouve sur le tronçon de la route UT-12 qui est commun aux deux destinations occidentales. le centre de découverte du Red Canyon n'est qu'à 21 km (20') de celui de Bryce Canyon.
Vers l'est, Capitol Reef National Park est le suivant des "Mighty Five", les cinq grands parcs nationaux de l'Utah. les deux parcs sont distants de 200 km par la spectaculaire route UT-12, qui demande un peu moins de 3 heures de temps de roulage en théorie, mais qui est si splendide que la multiplication des arrêts peut demander jusqu'à une grande journée de voyage émerveillé.
Il faut faire un léger détour vers le sud-est pour visiter le magnifique parc d'état Kodachrome, distant de 40 km (0h45 de conduite) de Bryce
Certains voyageurs pressé omettent de visiter les parcs voisins de Bryce Canyon pour aller directement à Bryce depuis Page et le Lac Powell. La route de Page à Bryce est longue de 245 km et demande un peu moins de 3 heures de conduite. Cette route passe par de nombreux endroits magnifiques. Sur cet itinéraire, la ville de Kanab se situe à 125 km au sud de Bryce (1h30).
La Rive Nord du Grand Canyon est à 255 km au sud de Bryce (3h15 de conduite).
Un visiteur pressé (("au fou!")) qui veut "zapper" Capitol Reef pour aller directement de Bryce à Moab (400 km) doit prévoir un minimum de 4h1/2 de temps de trajet en empruntant l'autoroute 70 dans la traversée du San Rafael Swell. Il faut être aveugle pour ne pas voir que cet itinéraire traverse des paysages somptueux et suggère de nombreux arrêts photo. C'est pourquoi il vaut mieux lui consacrer une journée complète.
De même, un fou furieux qui ne veut pas prendre le temps de visiter Zion, doit prévoir au moins 4 heures de route pour rallier Las Vegas depuis Bryce (425 km).
Du côté du nord, Bryce Canyon se trouve à 435 km (4 h) de route de Salt Lake City.

Poursuivre le voyage aux alentours

 

Utah Scenic Route 12

Page

Grand Canyon North Rim

Lee's Ferry

Zion

Cedar Breaks

Capitol Reef

San Rafael Swell

Salt Lake City