dimanche 2 avril 2017

Mesa Verde

Mesa Verde National Park

2 étoiles, mérite le détour



Sites présentés dans cet article


Mesa Verde National Park


Site archéologique de Step House, Wetherill Mesa 
Parc national historique de Mesa Verde
source Wikipedia



Ambiance : Native Voice - Keith O'Sullivan



Mesa Verde signifie "plateau verdoyant" en langue espagnole. Ce haut plateau du Colorado concentre les sites archéologiques les plus fabuleux du Sud-Ouest des États-Unis. Occupé par les Pueblos Ancestraux entre l'an 550 et l'an 1300 de notre ère, ces tribus ont édifié vers la fin du 12e et au 13e siècle de fascinantes grandes maisons de pierre dans des abris sous roche auxquelles les pionniers ont donné des noms évocateurs, Cliff Palace, Long House, Balcony House, Square Tower House et bien d'autres encore.
Les grands sites archéologiques que l'on visite aujourd'hui dans le parc national ont été construits après 1150, date approximative du déclin de l'occupation du Chaco Canyon.




source : J.M. Zaninetti, 2011

Le site de Cliff Palace a été "découvert" par hasard en 1888 par Richard Wetherill, un éleveur parti à la recherche de vaches égarées. Dans un premier temps, on imagina avoir enfin trouvé les sept cités d'or mythiques de Cibola dont la légende avait attiré les conquistadors espagnols au 16e siècle, mais qui n'ont certainement jamais existé. D'or, les explorateurs n'en trouvèrent point, mais tout un ensemble de maisons de pierre ruinées révélant une civilisation précolombienne disparue que l'on baptisa du nom Navajo de Anasazi avant de découvrir qu'il s'agissait en fait des ancêtres des tribus indiennes Pueblos voisines.
Ce que l'archéologue suédois Gustave Nordenskjöld auquel on doit les premières fouilles scientifiques du site ne savait pas, c'est que ces "cités perdues" n'étaient pas oubliées pour les tribus amérindiennes des environs, qui les tiennent toutes pour des sites sacrés. Les colons Américains établis dans la région ne supportent pas que Nordenskjöld ramène des antiquités en Europe. Ils appellent le gouvernement fédéral à la rescousse et demandent que le site soit protégé. Rapidement, un Parc National Historique est créé dès 1906. Mesa Verde est l'un des tous premiers sites des États-Unis à avoir été inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Il est promu au rang de Parc National en 1978.


Il y a un mystère concernant Mesa Verde. L'ensemble des sites précolombiens semble avoir été déserté d'un seul coup aux alentours de l'an 1300 après des siècles de développement. Comme cette culture n'a laissé aucune trace écrite, l'archéologie est notre seule ressource pour deviner ce qu'il est advenu. L'étude des cernes des arbres (dendrochronologie) met en évidence une sécheresse exceptionnelle à partir de 1273 à la fin du 13e siècle. La construction des grandes maisons ralentit brutalement après plus d'un siècle d'accélération, les premières traces d'abandon remontent à 1285, puis toute trace d'occupation disparaît à la fin du siècle. Ce qui est certain, c'est que la phase de construction intense des grandes maisons sous abri rocheux a duré seulement un siècle avant le déclin précipité de Mesa Verde. Peut-on suspecter un problème de surpopulation et de surexploitation des ressources ?

Qui étaient les peuples qui ont vécu ici, où sont-ils partis ? On a des indications liées aux objets matériels, le style des constructions, les poteries, la vannerie et on a des évidences indirectes dans les traditions orales des indiens Pueblos du Nouveau Mexique et des Hopis de l'Arizona. Ces derniers mentionnent une migration vers "le centre du monde", c.a.d. les 12 villages Hopis actuels sur Black Mesa, 230 km au sud-ouest de Mesa Verde. Mais les Hopis ne sont pas les seuls à revendiquer une filiation directe avec Mesa Verde. Les Zunis du Nouveau Mexique évoquent aussi une migration équivalente de 230 km vers le sud. De même, les Pueblos du nord de la vallée du Rio Grande peuvent retracer un lien direct entre Mesa Verde et Bandelier, site distant de 250 km au sud-est. Il est clair que l'abandon de Mesa Verde s'est accompagné d'une large diaspora vers d'autres sites Pueblos ancestraux préexistants, qui ont incorporé les techniques sophistiquées des Mesa Verdiens dans leur propre tradition. Bien qu'ils aient été désertés depuis plus de sept siècles, les villages de pierre de Mesa Verde sont toujours considérés comme des lieux sacrés par toutes les tribus amérindiennes du Sud-Ouest, et tous les Pueblos modernes revendiquent leur héritage. Avec leur conception cyclique du temps, les Pueblos modernes ne considèrent pas les sites de Mesa Verde comme abandonnés. Ils pensent qu'ils sont toujours hantés par les mânes de leurs ancêtres et ils doivent être préservés en l'état sans être restaurés. L'aménagement et l'exploitation touristique intensive du parc national ne respecte guère cette demande des Pueblos...

On sait que Mesa Verde n'était pas un site isolé, les sites archéologiques de la région des Four Corners se prolongent au-delà des limites du Parc National et des premiers sites qui ont été "découverts" au 19e siècles. Ute Mountain Tribal Park est la continuation de Mesa Verde vers l'ouest et le sud. on y trouve les mêmes grandes maisons nichées dans des abris sous roches. La différence, c'est que rien n'a été restauré et qu'il n'y a pratiquement aucun visiteur dans ces sites isolés dans l'arrière pays alors qu'un demi-million de touristes du monde entier se bousculent en été sur les sites de Cliff Palace et de Spruce Tree House ainsi que dans les centres de découverte du parc national adjacent.






Bien qu'il ne soit pas isolé dans la région, le site de Mesa Verde a quelques particularités remarquables.
La première est sa géographie. Il s'agit d'une Mesa asymétrique. Le parc national occupe une fraction d'un haut plateau disséqué par l'érosion. L'altitude de ce plateau s'élève progressivement du sud vers le nord. L'escarpement de Hemenway House Overlook sur le Soda Canyon à l'extrémité méridionale du parc ne se trouve qu'à 2060 mètres d'altitude.



source : J.M. Zaninetti, 2015

  Park Point culmine à près de 2600 mètres d'altitude à l'extrémité septentrionale du parc.



source : J.M. Zaninetti, 2015

Ce point culminant surplombe le plateau de Mancos par un escarpement de plus de 600 mètres. L'érosion a déblayé un escarpement abrupt. On voit distinctement que les couches géologiques, alternativement faites de grès dur ou de schistes tendres sont inclinées vers le sud. Ce type de falaise est ce que l'on appelle une cuesta, une forme de relief que l'on retrouve dans l'est de la France, mais avec des dénivelés beaucoup moins importants. Au plan géologique, la dalle de grès qui couronne les plateaux de Mesa Verde sous laquelle se sont formées les grandes alcôves que les Pueblos ont occupé est constituée de grès Dakota (100 millions d'années). La bordure nord du plateau comporte les vestiges d'une dalle de grès moins épaisse, surnommée grès Mesa Verde (80 millions d'années). La couche intermédiaire, appelée formation Mancos est constituée de sédiments hétérogènes (grès, marnes et schistes formés entre 100 et 80 millions d'années) beaucoup plus tendres qui résistent mal à l'érosion et forment les pentes inférieures de la cuesta.



source : J.M. Zaninetti, 2015

  La topographie particulière de Mesa Verde rend le parc difficile d'accès. Une route unique serpente sur le versant de la cuesta septentrionale à l'angle nord-est du parc. Dans ces premiers kilomètres, on a de beaux panoramas en direction du nord-est (Mancos Valley Overlook) d'où l'on a une vue remarquable sur le massif du Mont Hesperus (4033 m d'altitude), la montagne sacrée qui délimite le pays Navajo vers le nord.



source : J.M. Zaninetti, 2015

  On accède ensuite à d'autres panoramas en direction du nord-ouest (Montezuma Valley Overlook).



source : J.M. Zaninetti, 2015

  Sans compter les arrêts, il faut compter près d'une heure de conduite pour parcourir les 35 km de la route qui relie la station d'entrée et le site de Cliff Palace. La grande majorité des visiteurs veulent découvrir Cliff Palace. Ce site remarquable n'est accessible que dans le cadre de visites guidées payantes. La taille des groupes est limitée par celle du site, et l'agenda se remplit rapidement. Il faut parfois réserver la veille pour une visite le lendemain. Pour réguler le flux croissant des visiteurs en été et limiter les frustrations, un nouveau Centre de découverte et un petit musée a été construit à l'entrée du parc. Mis en service à l'été 2011, cette nouvelle infrastructure d'accueil permet aux visiteurs de s'inscrire aux visites guidées et d'optimiser leur expérience du parc.



source : J.M. Zaninetti, 2015

En dépit de ces aménagements, il faut prévoir du temps pour visiter Mesa Verde en profondeur.
Nous avons visité Mesa Verde deux fois. Nous avions consacré une demi-journée à ce parc en mai 2011. Nous venions de Monument Valley où nous avions passé la nuit. Après un bref arrêt au monument des Four Corners, nous étions arrivés vers midi. Nous étions redescendus l'après-midi pour dormir dans un motel de Cortez, CO, à 10 minutes de route de l'entrée du parc. En quelques heures, nous avions eu juste le temps de nous arrêter aux panoramas de la rive nord du parc (Park Point), visiter le site de Spruce Tree House et le musée archéologique de Chapin Mesa, de faire le tour panoramique de la Mesa Top Loop Road avec ses différents points de vue, puis de visiter rapidement le site des Cedar Tree Tower Ruins.

Nous sommes revenus à Mesa Verde en juillet 2015. J'avais pris la précaution de réserver une nuit sur place au Far View Lodge. Après avoir visité Aztec Ruins National Monument, nous sommes arrivés au nouveau Visitor and Research Center peu après 11 heures du matin. Notre journée de visite a été perturbée par les orages, mais au final, nous avons échoué à visiter le site de Step House sur Wetherill Mesa à cause des averses, et notre expérience a été assez similaire à celle de 2011, les points de vue de la rive nord, le musée de Chapin Mesa pour nous abriter de la pluie, et la Mesa Top Loop Road, ainsi que cette fois, la Mesa Top Ruins loop road. Le lendemain, nous avons préféré partir du matin pour découvrir Hovenweep National Monument sur notre route en direction de Mesa Verde, plutôt que de retourner visiter Long House sur Wetherill Mesa, car le fait que le tramway de Wetherill Mesa ait été hors service à l'été 2015 allongeait démesurément les temps de visite et compromettait notre temps de visite prévue sur Monument Valley en fin d'après-midi.
Ces deux semi-échecs m'ont instruit que la visite de Mesa Verde demandait au minimum une journée complète, donc deux nuits sur place, soit dans les limites du parc national (Morefield Campground ou Far View Lodge), soit dans l'une des deux localités proches, Cortez ou Mancos. je considère que Durango est déjà un peu trop éloignée à 45 minutes de route à l'est, d'autant que la circulation intense sur Durango peut allonger le temps d'accès au parc national.


Les grandes maisons troglodytiques


On vient à Mesa Verde principalement pour découvrir les grandes maisons troglodytiques de la dernière période de la culture Pueblo ancestrale. Quatre grandes maisons sous la falaise sont ouvertes aux visiteurs. trois se trouvent sur Chapin Mesa au sud du parc, une sur Wetherill Mesa à l'ouest du parc.


Vue d'ensemble de Long House, source Wikipedia

Avec ses 150 pièces, Long House est la 2e plus grande maison Pueblo ancestrale du parc national de Mesa Verde. On n'accède à ce site que dans le cadre de visites guidées payantes. En l'absence du tramway, ce site est accessible après une marche de 1,8 km. L'abri sous roche demande ensuite de parcourir un sentier de 800 mètres pour effectuer une descente de 45 mètres. On ressort du site par le même chemin que celui par lequel on est arrivé. Il faut prévoir 45 minutes de route entre le Far View Lodge et le parking de Wetherill Mesa. Sa visite, la moins acrobatique des visites guidées de Mesa Verde, demande près de 2 heures quand le tramway est en opération, 3 heures avec la marche à pied sur le plateau. Wetherill Mesa n'est accessible qu'entre mai et octobre. De trop longs délais de visite nous ont contraint à renoncer à cette découverte en 2015. Pour des visiteurs en forme raisonnable, Long House peut être une visite intéressante à faire en été alternativement à la visite surpeuplée de Cliff Palace.

Spruce Tree House se situe en contrebas du musée de Chapin Mesa.



source : J.M. Zaninetti, 2011

  Contrairement aux autres maisons troglodytiques, ce site est ouvert au public à longueur d'année en visite libre, ce qui explique que le site est complètement saturé en été. Nous avons eu la chance de visiter cette grande maison de 130 pièces et de huit kivas, dont une entièrement restaurée, en mai 2011. Nous avons eu le site presque pour nous tout seuls.



source : J.M. Zaninetti, 2011
 

source : J.M. Zaninetti, 2011
 

source : J.M. Zaninetti, 2011
 

source : J.M. Zaninetti, 2011

  Cliff palace est le site le plus célèbres et le plus visité. Avec ses 150 pièces, c'est aussi le site le plus restauré.
l'accès en est abrupt. L'abri sous roche se trouve 45 mètres en-dessous du sommet du plateau. le chemin d'entrée est vertigineux, et la sortie du site se fait par des échelles. On n'accède à ce site que dans le cadre de visites guidées payantes.



source : J.M. Zaninetti, 2015

Les groupes de visiteurs se succèdent à une heure d'intervalle. Les Rangers déconseillent formellement la visite à toute personne souffrant de problèmes respiratoires ou cardiaques, ou souffrant de vertige.


Visite guidée de Balcony House, source Wikipedia

Balcony House ne compte que 45 pièces. On n'accède à ce site que dans le cadre de visites guidées payantes. Le site est d'un accès acrobatique. Il était donc exclu que nous le visitions.

D'autres sites archéologiques, moins spectaculaires, sont accessibles au sommet des plateaux. Des Pueblos de pierre ont été construits sur le sommet des plateaux à partir de l'an 1000. Certains sites ont été excavés et restaurés et sont ouverts à la visite, notamment la Cedar Tree Tower et les maisons de Far View.



source : J.M. Zaninetti, 2015

Chapin Mesa

Le secteur de Chapin Mesa se trouve à l'extrémité méridionale du parc national. C'est là que se concentrent les visiteurs, car la majorité des vestiges archéologiques du parc s'y trouvent. On doit visionner le film de présentation du parc projeté au musée archéologique de Chapin Mesa. Ses collections sont très riches, mais le musée est petit et les vitrines sont vieillottes. Les collections ne sont pas mises en valeur. la visite du musée est décevante, surtout en été quand la foule se bouscule dans ses espaces confinés.



source : J.M. Zaninetti, 2011

Parmi  les curiosités du musée, une succession de dioramas restitue les différentes étapes du développement de la civilisation des Pueblos Ancestraux depuis l'apparition des premiers chasseurs cueilleurs jusqu'à l'apogée de la culture de Mesa Verde.

Le plateau de grès Dakota est entrecoupé de canyons escarpés sous lesquels on trouve une concentration de sites archéologiques. 



source : J.M. Zaninetti, 2015

  La route panoramique de Chapin Mesa offre à mes yeux la plus belle partie de la visite du parc national de Mesa Verde.

Le point de vue sur Square Tower House est l'un des plus photogéniques du parc.



source : J.M. Zaninetti, 2011

  Le panorama de Sun Point View offre un aperçu sur un bel ensemble de vestiges.
Fire Temple House



source : J.M. Zaninetti, 2015

  Oak Tree House



source : J.M. Zaninetti, 2015

  Ces deux sites sont voisins d'autres maisons plus petites qui exploitent les anfractuosités de la falaise.




source : J.M. Zaninetti, 2015

  La résurgence de sources à la base de la couche de grès Dakota est l'une des raisons du choix de ces sites d'abri sous roche. Les Pueblos ancestraux de Mesa Verde ont commencé à construire des "pit houses" en terre sous ces abris sous roche dès le 8e siècle de notre ère comme on peut le voir sur le site de Step House sur Wetherill Mesa, mais les maisons troglodytiques de pierre ne remontent pas à une date antérieure à 1150. Tous les grandes maisons troglodytiques que l'on peut voir dans le parc national ont donc été construits en moins d'un siècle, sans doute dans une période forte expansion démographique.

Bâti sur le sommet du plateau, le site baptisé Sun Temple semble ne jamais avoir été achevé. Son usage possible est inconnu.



source : J.M. Zaninetti, 2011

  A proximité de ce bâtiment, on trouve le meilleur point de vue distant sur Cliff Palace, idéalement orienté pour la photographie en fin d'après-midi.



source : J.M. Zaninetti, 2015
 

source : J.M. Zaninetti, 2015



Far View Lodge


Un mot pour terminer sur le Far View Lodge. Le site domine la partie septentrionale du parc à l'intersection des routes d'accès à Chapin Mesa et à Wetherill Mesa. Le soir, il offre de beaux panoramas vers le sud.



source : J.M. Zaninetti, 2015

  L'intérêt principal de dormir au Far View Lodge est sa situation excellente pour visiter le parc national. La station d'information de Wetherill Mesa n'est distante que de 21 km (45 minute de conduite). Le sentier d'accès à Cliff Palace est à 12 km (20 minutes de conduite). On gagne entre 3/4 d'heure et une heure de route dans chaque sens par rapport à un hébergement à Mancos ou à Cortez. Il est donc plus facile de prendre part à des visites guidées en tout début de matinée ou en fin de journée. On peut aussi rester dans le parc jusqu'aux heures dorées qui précèdent le coucher du soleil et prendre les plus belles photos.
Les restaurants du site sont excellents et les  chambres ne sont pas très chères. Par contre, elles sont vieillottes et auraient besoin d'être rénovées.

En conclusion, je considère la visite de Mesa Verde National Historical Park comme un "must" du voyage autour des Four Corners auquel il ne faut pas hésiter à consacrer un peu de temps, 2 nuits et 1 grande journée de visite. Contrairement au Grand Canyon ou aux parcs nationaux de l'Utah, la géologie et les paysages naturels grandiose ne sont pas les vedettes à Mesa Verde. C'est au contraire l'histoire des Premières Nations et l'archéologie qui sont ici à l'honneur, dans un très bel écrin naturel. Par contre, il faut être conscient que les visites guidées des maisons troglodytiques ne sont pas accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Sur les circuits du Great Circle, Mesa Verde National Historical Park peut se visiter avant ou après  Canyonlands dans la région de Moab, Monument Valley ou le Canyon de Chelly. Un voyageur disposant d'un peu plus de temps peut consacrer quelques jours à la visite des sites archéologiques de la région des Four Corners, ou aux autres sites du pays Navajo, notamment Aztec Ruins National Monument et Chaco Culture National Historical Park.
Alternativement, il est possible d'envisager un détour dans les montagnes du Colorado sur le circuit de la San Juan Skyway, ou dans un cercle élargi en direction du Black Canyon of the Gunnison.

Le Parc National Historique de Mesa Verde se trouve dans l'état du Colorado. Il peut servir éventuellement de porte d'entrée sur le circuit des parcs du Plateau du Colorado pour des voyageurs en provenance de Denver, comme nous l'avons fait en Juillet 2015.  Toutefois, l'entrée du Parc National se trouve à 600 km au sud-ouest de Denver. Il faut une grande journée de route pour parcourir cet itinéraire qui passe par Durango. Considérant l'intérêt intrinsèque des montagnes du Colorado, il faut donc prévoir plusieurs jours de découverte de cette région avant d'arriver à Mesa Verde.

Poursuivre le voyage aux alentours

 

San Juan Skyway

Pays Navajo

Canyon de Chelly

Chaco Culture

Parcs archéologiques des Four Corners

Monument Valley

Canyonlands 

Arches