vendredi 25 août 2017

Craters of the Moon

Un paysage d'un autre monde


2 étoiles, mérite le détour




Source J.M. Zaninetti, 2010

Sites présentés dans cet article


Craters of the Moon National Monument


Ambiance : My Sweet Lord - George Harrison, 1970 


La haute plaine de la Snake River forme le cœur de l'état de l'Idaho. 

Les Craters of the Moon sont situés en son centre, et forment une section représentative des paysages volcaniques qui ont façonnés cette région. La vaste plaine de lave de la Snake River est le résultat de 16 millions d'années activité éruptive découlant du mouvement de la plaque tectonique nord-américaine au-dessus du point chaud de Yellowstone. Si une partie de ces hauts plateaux a été irriguée et mis en culture, d'autres parties, recouvertes de coulées de lave plus récentes, sont restées totalement arides et désolées. Le monument national Craters of the Moon préserve une section désertique de ces plateaux volcaniques. 


Source J.M. Zaninetti, 2010

Institué en 1924 et agrandi en 2002, ce monument national protège 2,893 km² du haut désert de la plaine de la Snake River qui occupe le centre de l'Idaho. Un champ de laves démesuré, couvrant 1,600 km², forme le cœur du Monument. Ces laves _ essentiellement basaltiques_ se sont épanchées entre 15,000 ans et 2,000 ans avant le présent. Elles occupent le centre d'une ancienne caldeira du point chaud de Yellowstone, qui se trouvait à l'aplomb des actuels Craters of the Moon il y a 10 et 8,6 millions d'années environ avant de se déplacer vers le nord-est du fait du déplacement de la plaque nord-américaine en direction du sud-ouest. Les géologues considèrent que la plaine de la Snake River est une sorte de rift créé par cette succession de caldeiras volcaniques, dont le super-volcan de Yellowstone n'est que le dernier avatar.




Source: earth-of-fire.com

Le déplacement du point chaud n'a pas mis un terme à l'activité volcanique de la caldeira de Twin Falls, mais celle-ci a profondément changé de nature, car la croûte terrestre étirée s'est amincie et le magma s'est appauvri en silice, ce qui a favorisé un volcanisme moins explosif (les "volcans gris") et plus effusif qui produit du basalte (les "volcans rouges").



source: earthsky.org




Visiter les Craters of the Moon


La plus grande partie du monument n'est pas du tout aménagée. seul un petit secteur est accessible au sud du centre de découverte situé le long du tracé de la route nationale US-20 qui passe au nord du monument.




Situé à 1,800 mètres d'altitude, la "plaine" des Craters of the Moon connaît des hivers très froids et des étés caniculaires. Le site n'est accessible que de mai à octobre. Il y a très peu d'eau en surface après la fonte des neiges, car l'eau s'infiltre dans les champs de lave et les cendres volcaniques. l'endroit est désertique, ce qui donne l'impression que les éruptions sont très récentes, alors qu'elles ont en fait plus de 2,000 ans.



Source J.M. Zaninetti, 2010
 

Source J.M. Zaninetti, 2010
 

Source J.M. Zaninetti, 2010

  Une petite route panoramique de 11 km de long permet de découvrir les bouches volcaniques formées par des fontaines de lave le long du tracé d'éruptions fissurales. les coulées de lave présentent des structures caractéristiques comme les "laves cordées" ou pahoehoe.



Source J.M. Zaninetti, 2010

  En été, la floraison du désert est à son apogée.



Source J.M. Zaninetti, 2010

  Le monument n'offre aucun service, seulement un camping primitif et une aire de pique-nique.
le site est connu pour ses cavernes de laves dans lesquelles il est possible de faire des promenades spectaculaires et un peu acrobatiques.





Source J.M. Zaninetti, 2010
 

Source J.M. Zaninetti, 2010

  La région alentour est d'une beauté désolée.



Source J.M. Zaninetti, 2010
 

Source J.M. Zaninetti, 2010

  La minuscule localité de Arco est la "ville" la plus proche, 30 km à l'est. Arco a connu une brève apogée lors de la construction et de la mise en service de l'Idaho National Laboratory. Ce site a été choisi en 1947 pour tester la construction des premiers réacteurs nucléaires civils en vue de mettre au point la technologie des centrales électronucléaires. Le site est le cadre d'un certain nombre de "premières". Experimental Breeder Reactor I a été mis en service en 1951, pour la première fois, un réacteur nucléaire a été couplé avec une centrale de production électrique. Dix ans plus tard, c'est à l'INEL qu'est survenu le premier accident mortel dans une centrale nucléaire. Aujourd'hui, le site est toujours utilisé pour tester des activités de décontamination nucléaire...

Il est difficile d'inscrire Crater of the Moons National Monument sur un circuit dans l'Ouest Américain. Nous l'avons pourtant visité en août 2010 sur un trajet qui nous ramenait des Montagnes Rocheuses, plus précisément de Grand Teton National Park vers la chaîne des Cascades, plus précisément le Mt Rainier National Park dans le cadre d'un circuit en boucle du Nord-Ouest des États-Unis au départ de Seattle.




La visite des Craters of the Moon demande 2 à 3 heures, et peut se concevoir comme une étape sur un trajet assez long. Comme il n'est pas possible de loger sur place si l'on ne campe pas sous la tente, plusieurs villes peuvent prétendre tenir lieu de ville étape dans l'Idaho. Par ordre de distance croissante, on trouve Idaho Falls à l'est, Ketchum au nord-ouest, Twin Falls au sud-ouest et Boise à l'ouest. 
Au nord, le monument n'est pas très éloigné de la station de sports d'hiver de Ketchum - Sun Valley (103 km - 1h10). 
Pour notre part, nous avons visité les Craters of the Moon dans une étape entre Idaho Falls et Boise


Poursuivre le voyage aux alentours