vendredi 8 septembre 2017

North Cascades

North Cascades National Park et Mt Baker

2 étoiles, mérite le détour



Sites présentés dans cet article

 

North Cascades National Park
Ross Lake Natl. Recreation Area 
Lake Chelan Natl. Recreation Area
North Cascades Hwy
Winthrop
Pacific Crest Trail
Mt Baker Natl. Recreation Area
Mt Baker Scenic Byway





Mont Shuksan
source Wikipedia


Ambiance : Memorial - Michael Nyman, 1989

Dominée à l'ouest par le stratovolcan du Mt Baker, la chaîne des North Cascades est unique dans tous les "Lower 48". C'est un peu comme si un petit morceau de l'Alaska avait été détaché dans l'état de Washington. Ce parc national préserve des montagnes aux pics acérés couronnés en leur sommet de glaciers encore vivants et drapés de forêts denses et impénétrables sur leurs flancs, pratiquement inaccessible.

Contrairement aux autres sections de la Chaîne des Cascades, qui sont formés de plateaux de lave couronnés de volcans, les North Cascades forment un massif cristallin, fait de granite et de roches métamorphiques, schistes cristallins et gneiss issus de la métamorphose d'anciennes roches sédimentaires à grande profondeur.




Source: thelifeofyourtime.wordpress


Ce bloc cristallin a été soulevé par un système de failles qui l'a exposé à l'érosion intense de la dernière période glaciaire, sculptant ses reliefs alpins caractéristiques, en dépit d'une altitude assez modeste, puisque le Mt Logan, point culminant du parc ne dépasse pas 2,770 mètres d'altitude. Si les altitudes sont modérées, les reliefs sont vigoureux, car les vallées sont profondément creusées, les versants de la Skagit River Valley dépassent les 1,500 mètres de dénivelé vertical à Newhalem par exemple. Au-dessus du Ross Lake (alt. 465 m), le sommet de Jack Mountain culmine à 2,763 m à l'est du parc. Les grands édifices volcaniques se trouvent à l'ouest du parc, le Mt Baker en premier lieu, mais aussi le discret Glacier Peak au sud-ouest, isolé en plein wilderness.

Créé en 1968, North Cascades National Park au sens strict se compose de deux massifs séparés par la haute vallée de la Skagit River. Les deux massifs montagneux, couvrant 2,043 km², ne sont desservis par aucune route et sont entièrement classés comme wilderness (pas visité).
L'écosystème du parc national est en bonne santé, notamment dans la partie nord du parc. Il est parcouru par un petit nombre de loups gris du Canada, qui ont été aperçus aux alentours du Ross Lake. Parmi les prédateurs, il y a aussi des cougars, des lynx et des gloutons, mais aussi des ours grizzly. Le parc national est parcouru par une population de 30 à 50 grizzly, qui franchissent sans distinction la frontière avec le Canada. On a dénombré près de 1,600 ours noirs dans le parc. Parmi les herbivores, les chèvres des montagnes sont l'espèce vedette du parc national. La Skagit River Valley est connue pour ses Pygargues à Tête Blanche (Bald Eagle).



Un centre de découverte leur est consacré à Rockport à l'ouest du parc. Leur met favori, le saumon du Pacifique continue à remonter le cours de la Skagit River pour se reproduire en aval des barrages.




North Cascades National Park est complété par deux zones de loisir National Recreation Areas (NRA) qui constituent en quelque sorte le frontcountry du parc national.


La haute vallée de la Skagit et la North Cascades Highway


Ross Lake NRA (475 km²) assure la liaison entre les deux fragments du parc national le long de la vallée de la Skagit River. Cette disposition particulière s'explique par l'histoire qui a précédé l'institution du parc national en 1968. La Skagit River est barrée en effet par trois barrages hydroélectriques construits dans le cadre du Skagit Hydroelectric Project. La compagnie Seattle City Light fut autorisée à construite un premier barrage en 1918. Le barrage de Gorge Creek et sa conduite forcée furent achevés en 1924.




Plus ambitieux, le barrage Diablo fut inauguré en 1930. Le Ross Dam fut pour sa part construit entre 1940 et 1949. Le Gorge Creek Dam fut reconstruit dans son état actuel en 1961. Aujourd'hui, les visiteurs qui traversent les North Cascades en une journée visitent en pratique la Ross Lake NRA (environ 750,000 visiteurs par an).




Inaugurée en 1972, la route WA-20 connue sous le nom de North Cascades Hwy relie la vallée de la Methow River sur le versant oriental de la chaîne des Cascades à celle de la Skagit River sur le versant occidental des Cascades. Nous décrivons ici ce parcours d'est en ouest.

Nichée au cœur de la Methow River Valley, la petite ville de Winthrop (alt. 792 m) est née comme beaucoup d'autres de deux éphémères ruées vers l'or au 19e siècle (1868 et 1883), mais une partie de la population est restée autour de la valorisation des ressources primaires de la vallée, ranchs d'élevage, exploitation forestière et scierie fournissant des étais aux mines du coin. Avec l'achèvement de la North Cascades Hwy en 1972, la localité déclinante entreprit un plan de reconstruction suivant un thème "western". L'opération fut un succès, au point que Winthrop est devenue la localité touristique la plus populaire à l'est de la chaîne des Cascades.




De Winthrop à Marblemount, la North Cascades Hwy effectue un parcours de 142 km, qui demande un peu moins de 2 heures de conduite, plus les arrêts. Cette route panoramique s'inscrit sur le circuit plus large de la Cascade Loop. Quand nous avons effectué nous même le parcours en juillet 2010, nous y avons consacré 5 heures avec deux petites marches à Newhalem et au Rainy Pass et 2 points d'arrêt panoramique.

D'est en ouest, la route grimpe d'abord le Washington Pass (1,669 m), point culminant du trajet avant de descendre la large vallée du Granite Creek et rejoindre les rives du Ross Lake dans la Skagit River Valley. Au sommet du Washington Pass, un parking situé en surplomb du col permet d'admirer le paysage aride de l'est des Cascades. Au sud, on voit les deux têtes altières de la Liberty Bell (2,359 m) qui dominent le col.





Peu après le Washington Pass, le Rainy Pass (alt. 1,480 m) traverse la ligne de partage des eaux entre le bassin versant de la Columbia River à l'est et celui de la Skagit River à l'ouest. Le célèbre Pacific Crest Trail traverse la North Cascades Hwy au Rainy Pass, qui est le point de départ de longues randonnées dans l'arrière pays du parc national du côté sud, ou dans le Pasayten Wilderness du côté nord. Bien que les deux cols se trouvent à l'extérieur des limites du parc national, les parkings sont aménagés par les rangers du US Forest Service, et le stationnement est assujetti à un droit d'usage de $5 pour la journée. Un pass inter-agences America The Beautiful dispense d'acquitter ce droit. Le pass doit être suspendu au rétroviseur du véhicule derrière votre pare-brise avec la date de validité et votre signature visibles de l'extérieur. 
Une courte marche sans grand dénivelé recommandée par les Rangers permet de rejoindre le cirque du Rainy Lake.





Le même parking dessert une marche nettement plus ambitieuse, et très populaire auprès des randonneurs aguerris. Le Maple Pass Loop Trail forme une boucle difficile mais très belle longue de 11,5 km avec 641 m de dénivelé total qui remonte la vallée voisine du Lake Ann jusqu'au Maple Pass (altitude 2020 mètres). 



source: Meghan's blog "Another Walk in the Park"




Après avoir atteint le sommet du col et admiré la vue sur les montagnes interdites des North Cascades, les randonneurs à la journée devront redescendre par la vallée du Rainy Lake pour regagner le point de départ de la balade. 



source: Meghan's blog "Another Walk in the Park"  




Cette randonnée n'est praticable selon les années qu'entre le 15 juillet et le 30 septembre en raison de la fonte des neiges tardives. La durée du tour est d'au moins 4 heures. Il faut prévoir d'emporter à boire et éventuellement à manger sur cette expédition.

Les cols du Washington Pass et du Rainy Pass ne sont pas situés dans les limites du parc national, mais se trouvent tout de même dans une aire protégée dans le cadre de l'Okanogan National Forest (7,038 km²), dans laquelle on trouve plusieurs sections de wilderness, le Pasayten Wilderness protège le flanc oriental du parc national, le Lake Chelan - Sawtooth Wilderness préserve la pointe sud-est.
De la même façon le flanc occidental du parc national est protégé dans le cadre de la Mt Baker - Snoqualmie National Forest (6,978 km²), qui comprend aussi plusieurs sections de wilderness limitrophes du parc, notamment le Mt Baker Wilderness et le Noisy - Diobsud Wilderness.
North Cascades National Park est limitrophe de la frontière canadienne. Trois parcs provinciaux de la Colombie Britannique assurent la protection des territoires canadiens limitrophes des North Cascades, Chilliwack Lake, Skagit Valley et E.C. Manning. Seul ce dernier est desservi par une route goudronnée.

Le parcours se poursuit dans la Ross Lake NRA le long de la chaîne des barrages de la vallée de Skagit River.



Long de 37 km et large de 2,5 km au plus, le Ross Lake s'étend jusqu'à la frontière canadienne. C'est un lieu de villégiature apprécié. Le Ross Lake Resort est un Lodge très exclusif (et dispendieux) accessible seulement en randonnée ou en bateau-taxi depuis les différents débarcadères sur les rives du lac. Plusieurs sentiers de randonnée en montagne ou le long du lac partent du Lodge.

Sur la route, il ne faut en aucun cas manquer l'arrêt du Diablo Lake Overlook. Des trois lacs de barrage, c'est le seul à conserver la couleur opalescente des eaux de fonte des neige qui caractérisent la Skagit River.
 


Le parcours de montagne se termine à Marblemount (alt. 105 m.) en passant par la petite localité de Newhalem où se trouve le centre de découverte du parc national.Une passerelle suspendue permet de traverser la Skagit River pour accéder à un sentier de découverte de la forêt pluviale du Pacifique sur sa rive sud.







Stehekin et le Lake Chelan


La description du complexe d'aires protégées des North Cascades ne serait pas complète sans évoquer la Lake Chelan NRA (251 km²) qui protège la pointe septentrionale du Lake Chelan, tout en l'ouvrant au tourisme dans un cadre réglementé autour de la petite localité de Stehekin. La Lake Chelan NRA est desservie par un service régulier de ferry qui remonte depuis la ville de Chelan ce grand lac naturel, long de 81 km de long, profond de 453 mètres. Autrement, on ne peut accéder à Stehekin qu'à pied à travers des cols de montagne en randonnée dans le backcountry, ou avec un hydravion ou un hélicoptère. c'est donc une zone de séjour où l'on ne peut pas ne pas dormir au moins une nuit. N'ayant pas eu le temps de visiter cette réserve, j'emprunte quelques images sur la Toile pour donner une idée de l'intérêt de ce paradis des randonneurs à celles et ceux qui seraient tentés par un séjour à Stehekin.





Stehekin au fond du lac Chelan, Source NPS Park rangers




Rainbow Creek Trail au-dessus de Stehekin, Source NPS Park rangers


L'arrière-pays sauvage des North Cascades


Moins de 30,000 visiteurs se sont aventuré dans les montagnes sauvages du North Cascades National Park proprement dit en 2016.

Le Cascade Pass (alt. 1,643 m) est l'un des seuls sentier envisageable pour une excursion à la journée sans permis de backcountry. Les amoureux de la nature en grande condition physique sont invités à s'arrêter au North Cascades National Park Wilderness Information Center de Marblemount pour se renseigner sur les conditions de randonnée dans les limites du parc national et sur le secteur du Cascade Pass en particulier. Celui-ci est accessible par une piste carrossable de 39 km au sud de Marblemount qui monte jusqu'au camping primitif du Johannesburg Campground (alt. 1,112 m) à la base du sentier. Le trajet demande une heure de conduite, un véhicule 4x4 est fortement recommandé. Il ne doit être entrepris que par temps sec. Du camp de base, la montée au Cascade Pass lui-même est modérément difficile, elle grimpe un dénivelé vertical de 550 mètres sur 6 kilomètres. La montée est très raide au départ, quand le sentier monte en lacets le versant escarpé de la vallée en auge, il prend 450 mètres d'altitude en 1,35 km seulement, soit une pente moyenne de 33% ! La suite est beaucoup plus facile, car le sentier longe un épaulement de la vallée pour monter tranquillement jusqu'au col. Il est possible ensuite de redescendre ou de prévoir une randonnée étendue par le Sahale Arm Trail qui grimpe encore jusqu'à 2,316 m jusqu'à la base du Sahale Glacier. Un aller-retour dans la journée au Sahale Glacier représente un aller-retour de 19 km, avec un dénivelé vertical total de 1,200 mètres. C'est une randonnée épuisante, à la limite de l'alpinisme, réservée aux experts en grande condition physique.

Le National Geographic estime à 4 heures le temps de marche pour faire l'aller-retour du Cascade Pass. Si vous n'êtes pas des montagnards aguerris, augmentez ce temps de +50%, éventuellement doublez-le.

Une carte de ces sentiers mythiques est disponible en ligne. Pour nous faire rêver un peu, les Rangers du NPS ont mis en ligne des albums de photos des randonnées du Cascade Pass et du Sahale Arm Trail.



Source: Courtesy of the NPS Park Rangers.

Parcourir ne serais-ce que le Cascade Pass Trail demande de séjourner au moins 2 nuits sur le versant ouest des North Cascades. L'auberge Buffalo Run Inn de Marblemount peut être ce camp de base idéalement situé. Toutefois, il semble difficile de réserver des mois à l'avance dans l'incertitude de la météo. Cette excursion est plus facile à insérer dans un séjour de quelques nuits dans la région, par exemple dans les environs de Mount Vernon, ville à partir de laquelle on peut prévoir des excursions alternatives en mer sur les San Juan Islands, à Seattle ou en montagne en fonction des circonstances. Le sentier n'est praticable que de Juillet à Septembre. Certaines années, la neige ne fond qu'à la fin Juillet sur le Sahale Arm Trail.


Mount Baker

 


En dehors des limites du parc national et de ses deux zones de loisir, le stratovolcan du Mt Baker est le seul secteur accessible en voiture dans les forêts nationales qui enserrent le parc. Au sud-est du volcan, le Baker Lake (pas visité) est un lac de retenue qui est au centre de la Mt Baker NRA. C'est une aire de loisir populaire en été. Le lac est entouré de plusieurs campings et de trois marinas. On accède au Baker Lake par une piste de gravier carrossable sur 30 km de Concrete au Park Creek Camground.

Plus à l'ouest, la route WA-542, connue sous le nom de Mt Baker Scenic Byway est la seule voie d'accès motorisée en altitude à l'étage subalpin sur le versant oriental du Mt Baker jusqu'à Artist Point (alt. 1,551 m).
Partant de la ville de Bellingham, principal urbain centre du nord du Washington, le Mt Baker Scenic Bwy parcourt une distance de 95 km, et demande 1h30 de conduite aller simple sans les arrêts. Depuis Mount Vernon, plus au sud, on peut accéder à Artist Point par un trajet aller simple de 126 km qui peut se parcourir en 2 heures. Le Mt Baker est donc une destination d'excursion à la journée. Il est possible de camper au pied de la montagne au camping primitif de Silver Fir dans la Nooksack River Valley. Autrement, la civilisation la plus proche se trouve dans la petite localité de Glacier, où se trouvent un restaurant et une Guesthouse à  38 km (45 minutes de conduite) en contrebas du sommet.



Le long de la route, il ne faut pas manquer l'arrêt aux Nooksack Falls, 13 km en amont de Glacier (descendre une piste sinueuse sur 1,5 km en contrebas de la route principale).

Au sommet, le Heather Meadows Day Lodge qui sert de centre de découverte, est ouvert au public de mi-Juillet à fin Septembre.




Il faut s'arrêter à Heather Meadows l'après-midi avant de repartir pour faire la marche en boucle (600 mètres) autour du Picture Lake et prendre en photo la carte postale la plus courue du coin, le Mt Shuksan (2,783 m) se reflétant dans le petit lac de montagne. Ce sommet est protégé dans les limites du parc national des North Cascades.




Artist Point offre une belle vue sur les glaciers du Mt Baker (3,286 m), à voir de préférence en matinée pour éviter le contrejour.




Du parking, on peut monter vers l'est sur Artist Ridge, par un sentier relativement facile de 1,2 km aller-retour qui grimpe un dénivelé vertical de 45 mètres (pente moyenne 7,5%) pour accéder à un beau point de vue panoramique sur le Mt Shuksan.




Vers l'ouest, le parking d'Artist Point sert de point de départ à la randonnée classique du Chain Lakes Loop Trail sur les pentes du Mt Baker. Cette randonnée, qui représente une marche de 13 km, franchit un dénivelé vertical de 520 m. Pour des randonneurs aguerris, sa durée est estimée à 4 heures, mais la plupart des visiteurs doivent prévoir bien davantage.
Artist Point est à 95 km (1h45) à l'est de la ville de Bellingham.
Une partie des visiteurs du Mt Baker viennent du Canada. Vancouver n'est qu'à 150 km d'Artist Point. Il y a toutefois des formalités d'entrée à prévoir au poste frontière de Sumas près d'Abbotsford à 73 km (1h30) d'Artist Point.




On peut se rendre dans le parc national des North Cascades au départ de Seattle, qui se situe 187 km au sud-ouest du centre de découverte de Newhalem, à 2h30 de route. Cette distance ne permet pas d'envisager sereinement une excursion à la journée. D'une longueur de 700 km, le circuit de la Cascades Loop Seattle - Newhalem - Winthrop - Chelan - Leavenworth - Seattle  peut être parcouru en 2 à 4 journées selon les activités que l'on y pratique et les arrêts que l'on prévoit. Le Lac Chelan et Winthrop sont des étapes assez populaires sur ce trajet.
En direction de l'est, Winthrop est à 300 km (3h15) de route de Spokane

Poursuivre le voyage aux alentours

 

Spokane

Seattle

San Juan Islands

Vancouver (Canada)

Fraser Canyon (Canada) 

Okanagan (Canada)