jeudi 5 octobre 2017

Portland

Portland, Oregon, et ses environs

2 étoiles, mérite le détour




Sites présentés dans cet article

 

Portland (OR)
McMinnville - Evergreen Aviation & Space Museum
Woodburn Outlets
Salem
Silver Falls State Park



L'ombre du Mt Hood surplombe la ville de Portland
source : J.M. Zaninetti, 2009

Ambiance :Here Today - The Beach Boys, 1966

La deuxième plus grande métropole du Nord-Ouest Pacifique après Seattle est réputée pour son ambiance décontractée et avant-gardiste. Plus que San Francisco, Portland est la Mecque de la culture alternative et écologiste, jeune, intellectuelle et idéaliste aux États-Unis, l'épicentre de la "Left Coast". Elle est réputée aussi comme capitale des micro-brasseries, son réseau sans équivalent de pistes cyclables, sa verdure et son ambiance festive. Contrairement à de nombreuses villes américaines, les Français apprécient Portland, dont la contre-culture a su conservé un côté plus authentique que San Francisco et qui reste une ville à taille humaine.
Par ailleurs, Portland se trouve au centre d'une région naturelle fantastiquement préservée, qui lui inspire une culture "outdoorsy" sérieusement orientée "Gore-Tex". Portland est à proximité immédiate des pentes du Mont Hood, qui offre tout à la fois une forêt nationale protégée propice à la randonnée en été et un terrain de jeu propice aux joies des sports d'hiver. Le Timberline Lodge se trouve à seulement 100 km, 1h30 de route du centre de Portland. On skie sur les pentes du Mt Hood jusqu'au mois de Juillet. La ville est située au débouché des Gorges de la Columbia, qui ont été classées en National Scenic Area. Le panorama du Women's Forum se trouve à 38 km à l'est du centre-ville, seulement 1/2 heure de route. La ville en elle-même est jolie, avec un superbe poumon vert protégé sur les versants des Washington Hills à l'ouest du Downtown. Portland n'est qu'à 125 km, 1 heure et demi de route des plages de l'Océan Pacifique à Seaside et Cannon Beach, tandis que l'observatoire du Johnston Ridge sur les pentes du Mt St Helens n'est distant que de 175 km vers le nord, 2 petites heures de route.





Histoire de Portland


C'est dans le contexte de la ruée des colons Yankees vers l'Oregon que naît un camp de bûcherons surnommé "Stumptown" (la ville des souches) sur les rives de la Willamette River en aval de Oregon City en 1843. Le fondateur, William Overton manque de capitaux et vend sa propriété à Asa Lovejoy, un entrepreneur Yankee originaire de Boston, Massachusetts, et son associé Francis W. Pettygrove originaire de Portland, Maine. Les deux compères jouent à pile ou face pour déterminer quel nom donner à la ville qu'ils entendent fonder à cet emplacement prometteur, car la Willamette River est profonde et accessible pour des navires à grand tirant d'eau jusqu'à la confluence de la Columbia, 19 km en aval et partant de là 150 km jusqu'à l'Océan. "Stumptown" est donc potentiellement un port maritime, contrairement à la colonie originelle de Oregon City. On aurait pu avoir ainsi une deuxième ville de Boston aux États-Unis, mais le hasard en décide autrement, Pettygrove l'emporte. Il y aura donc une deuxième ville de Portland, dans l'Oregon. La situation avantageuse de Portland au point de rupture de charge entre les routes terrestres d'accès à la vallée agricole de la Willamette et la voie maritime vers le Pacifique d'une part, et la route transcontinentale de l'Oregon Trail qui franchit la chaîne des Cascades par la Gorge de la Columbia en amont de Portland et de Vancouver d'autre part entraîne le développement rapide de la nouvelle ville, qui s'érige en municipalité en 1851 et devient le premier port maritime du Nord-Ouest Pacifique durant toute la seconde moitié du 19e siècle. Le premier journal est créé en 1866, la ville se dote d'une compagnie d'éclairage au gaz en 1860 et de tramways à chevaux en 1871. La faculté de médecine s'installe à Portland en 1880 et le chemin de fer du Northern Pacific arrive en 1883. La croissance urbaine s'en trouve stimulée. Au recensement de 1890, la ville compte déjà plus de 46,000 habitants. Ce chiffre dépasse 90,000 en 1900, et 207,000 habitants en 1910. Portland a poursuivi son développement avec des hauts et des bas dans le cours du 20e siècle, et elle se trouve aujourd'hui à la tête d'une région métropolitaine qui rassemble 2,350,000 habitants au recensement 2010, ce qui la place au 24e rang des plus grandes régions urbaines des États-Unis.





Visiter Portland 

 

 
Il faut consacrer une journée de visite à la ville de Portland elle-même. Son centre-ville est agréablement aménagé, en particulier les rives de la Willamette dont les berges ont été arrachés par un mouvement citoyen au sort promis de voie rapide après la disparition des entrepôts industriels dans les années 1960. C'est finalement un parc public qui ouvre la ville sur le fleuve et la dote d'un beau panorama, à contempler le matin depuis la rive orientale quand le soleil éclaire la ville, située sur la rive occidentale de la rivière.



source : J.M. Zaninetti, 2009 
 
Pionneer Courthouse Square est le centre civique de la ville.



source : J.M. Zaninetti, 2009  

  Portland abrite deux musées importants. Le Musée des Beaux Arts de Portland (1219 SW Park), et le Musée des Sciences et de l'Industrie (1945 SE Water).
Si vous visitez Portland en fin de semaine, il ne faut pas manquer de faire un tour au Farmer's Market du Samedi à l'angle de SW Park et SW Montgomery.


animation au Saturday Farmer's Market
source : J.M. Zaninetti, 2009 

  Comme beaucoup de métropoles de la façade Pacifique d'Amérique du Nord, Portland a une Chinatown.



source : J.M. Zaninetti, 2009 

  Celle-ci s'enorgueillit d'un jardin classique chinois, le Lan Su Chinese Garden ouvert au public en l'an 2000. ce jardin (pas visité) a été construit par des artisans chinois de Suzhou, ville jumelle qui est mondialement connue pour ses villas aux jardins paysagers datant de l'époque de la dynastie Ming (15e siècle).

La ville de Portland est considérée aux États-Unis comme un modèle en matière d'urbanisme, notamment pour sa politique volontariste depuis les années 1970, et assez réussie, de revitalisation du centre-ville, notamment de l'ancien quartier industriel délabré du Pearl District qui a permis de repeupler le centre.



source : J.M. Zaninetti, 2009 
 
Portland bénéficie d'un centre-ville animé en soirée, contrairement à beaucoup d'autres métropoles américaines dont le Central Business District est totalement vide d'habitants.



source : J.M. Zaninetti, 2009 
 
L'aménagement des transports urbains a permis de limiter l'envahissement de la ville par l'automobile et de favoriser la diversité des modes de déplacement.



source : J.M. Zaninetti, 2009 

  Le tramway a été remis à l'honneur comme mode de déplacement urbain, y compris avec la remise en service de quelques véhicules historiques rachetés à d'autres villes.



source : J.M. Zaninetti, 2009 

  Toutefois, l'aménagement a des limites vite atteintes, et le centre, relativement réduit, est encerclé d'une ceinture d'autoroutes pas toujours très photogéniques...




source : J.M. Zaninetti, 2009 

  Le Riverfront de Portland a été mis en valeur, avec y compris le développement d'une marina à deux pas en amont du centre-ville.



source : J.M. Zaninetti, 2009 

  Mais le véritable attrait de Portland réside dans le secteur des Washington Hills, un escarpement de 250 mètres qui domine le centre-ville vers l'ouest.

Portland est surnommée "Rose City" depuis la création du Festival de la Rose en 1907. C'est un événement annuel de portée internationale qui a un rôle majeur dans l'animation de la ville début Juin. L'International Test Rose Garden a été créé en 1917. Cette très grande roseraie est une attraction très recherchée de Portland, que nous avons traversé en coup de vent...

Nous lui avons préféré le Jardin Japonais de Portland, un parc paysager de 2,2 ha à flanc de colline qui a été aménagé entre 1963 et 1967 par un maître Japonais, le Professeur Takuma Tono. Depuis cette date, le jardin a pris de l'âge et gagné encore en authenticité. Il a été classé 2e meilleur jardin japonais en dehors de l'archipel parmi 300 autres jardins japonais à travers le monde. Je vous laisse admirer le résultat sans plus de commentaires.

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009

On aperçoit la ville en contrebas depuis le Jardin Japonais.


source : J.M. Zaninetti, 2009

Lors de votre visite de Portland, il ne faut surtout pas manquer les jardins (gratuits) de la Pittock Mansion.

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

Ce manoir de style "château" a été construite sur un terrain de 19 ha en 1909 pour le compte de de Henry Pittock, propriétaire du journal The Oregonian et notable influent au conseil municipal. Sise sur le point culminant des Washington Hills, la villa donne un panorama sans rival sur Portland et la pyramide presque parfaite du Mt Hood à l'horizon.

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

Le Washington Park est un grand morceau de nature niché en pleine agglomération sur les versants des Washington Hills. Il abrite en particulier l'Arboretum Hoyt qui permet de découvrir 6,000 essences différentes d'arbres, avec un focus mis sur les espèces indigènes de la côte Pacifique de l'Amérique du Nord, dont les fameux Redwood, les Sequoia Sempervirens, espèce endémique de la côte californienne. Mais comme l'arboretum n'a été créé qu'en 1922, ses jeunes Sequoias n'ont pas encore cent ans et n'ont pas atteint le développement majestueux de leurs frères du sud, même si le climat tempéré océanique de Portland, très semblable à celui du nord de la Californie, est propice à leur croissance.

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

source : J.M. Zaninetti, 2009 

Nous qui ne sommes pas de grands amoureux des villes, nous avons été séduits par celle de Portland et avons quitté cette belle ville à regret. 

Excursions aux environs de Portland


Il ne suffit pas de passer 2 nuits à Portland pour la visiter en une journée, il faut séjourner au moins 3 nuits, éventuellement 4 ou 5 pour faire des excursions aux environs. En effet, avant d'en partir, il faut consacrer une ou deux journées d'excursion à la découverte des merveilles naturelles et culturelles qui se trouvent à proximité de la ville. Pour les principales merveilles naturelles, le Mont Hood et les Gorges de la Columbia se trouvent à l'est, Astoria, Cannon Beach et la Côte de l'Oregon à l'ouest.

Source Wikipedia

Côté culture, l'excursion à la journée à McMinnville pour aller visiter le fabuleux musée Evergreen Aviation & Space Museum mérite vraiment le détour. 

source Wikipedia


Ce musée abrite notamment le Hughes H-4 Hercules Spruce Goose, le plus grand avion à structure bois jamais construit.

Le musée se situe 62 km au sud-ouest du centre-ville de Portland (1h de route). Pour les fashionistos et les fashionistas, les magasins d'usine (outlets) de Woodburn sont proches, 45 km (3/4 d'heures) du musée, et 52 km (3/4 d'heure sans compter les encombrements) au sud du centre de Portland par l'autoroute 5. On y trouve, entre autres marques, une boutique Columbia, la célèbre marque locale de vêtements et de chaussures de plein air.

Capitole de l'Oregon, Salem 
source Wikipedia

Salem, tranquille capitale de l'état de l'Oregon est une ville administrative et universitaire au centre de la fertile vallée agricole de la Willamette. Ce n'est pas vraiment une destination touristique. Elle se situe à 80 km (1h de route) au sud de Portland par l'autoroute 5.


Source Wikipedia

Le Silver Falls State Park est une autre destination de fin de semaine populaire auprès des habitants de Portland, accessible en toutes saisons à 100 km (1h30) au sud de Portland.

Poursuivre le voyage aux alentours

 

Discovery Coast

Oregon Coast

Crater Lake

Oregon Cascades

Columbia Gorge

Mt St Helens

Mt Rainier

Seattle

Olympic