vendredi 27 avril 2018

Promenade des Glaciers

La plus belle route du Canada

3 étoiles, vaut le voyage

 


Sites présentés dans cet article

 

Banff National Park
 - Icefield Parkway
Jasper National Park
 - Icefield Parkway
 - Columbia Icefield



Bow Summit, point culminant de la promenade des Glaciers (alt. 2100 m.) avec en contrebas le Lac Peyto, surnommé "le lac à tête de loup" 
source J.M. Zaninetti, 2016


Ambiance :Concerto for Violin and Orchestra - John Adams, 1993

La Promenade des Glaciers (anglais, Icefield Parkway, route 93) relie le hameau de Lake Louise dans le parc national de Banff à la ville de Jasper dans le parc national du même nom. Ce trajet de 230 kilomètres offre un paysage à couper le souffle, et de nombreuses opportunités d'arrêt tout au long de son tracé, de sorte qu'il faut lui consacrer au moins une journée entière sans randonner.





L'accès à la promenade est réglementé et contrôlé par des barrières de péage à ses trois intersections, au sud avec l'autoroute Trans-Canadienne n°1, 2 kilomètres à l'ouest de Lake Louise, au nord avec la route Trans-Canadienne n°16 à Jasper et au centre avec la Route David Thompson (route 11) à la Traverse Saskatchewan (anglais, Saskatchewan Crossing). Des passeports annuels de Parcs Canada en cours de validité donnent le droit d'accès sur la Promenade. La Promenade est interdite aux poids-lourds, mais son tracé a été amélioré de sorte qu'elle soit d'un accès facile aux autocars et aux plus grands véhicules de loisir. Achevée en 1940, la Promenade des Glaciers est très populaire, et enregistre le passage de plus de 100 000 véhicules par mois en juillet et en août.
La promenade relie deux parcs nationaux, raisons pour laquelle un chapitre particulier lui est consacré, indépendamment de la description du reste des deux parcs nationaux de Banff et Jasper. Dans le sens sud-nord, la route 93 se trouve dans le parc de Banff jusqu'au kilomètre 122, avant d'entrer dans celui de Jasper pour les 108 derniers kilomètres de son tracé.


Les trois étapes de la Promenade des Glaciers


La description est organisée ici du sud au nord, mais il n'y a pas de direction privilégiée pour parcourir cette route avec une automobile. Par contre, il est conseillé aux cyclistes de rouler du sud vers le nord en raison du profil de cette voie. Lake Louise est à 1560 mètres d'altitude, tandis que Jasper n'est plus qu'à 1050 mètres. Cela signifie que du sud vers le nord, il y a plus de descentes que de montées, et l'inverse dans l'autre sens.




On peut subdiviser la Promenade en trois grandes étapes. 

Du sud au nord, la première étape court de Lake Louise à la Traverse Saskatchewan sur 77 kilomètres. Cette première section franchit le point culminant du tracé, le Sommet Bow à 2067 mètres d'altitude qui sépare le bassin de la rivière Bow au sud de celui de la North Saskatchewan au Nord. 
Cette section spectaculaire est caractérisée par une succession de lacs grandioses à l'ouest de la route.
La Promenade traverse la rivière North Saskatchewan à la Traverse du même nom à 1445 m d'altitude avant que le fleuve ne s'échappe des Montagnes Rocheuses au travers d'une succession de cluses en direction du nord-est. Cette étape est importante à plus d'un titre. On trouve un restaurant, du carburant et une boutique de souvenir au niveau du lodge The Crossing Resort. C'est la seule opportunité pour compléter son réservoir d'essence en cours de trajet. Les stations les plus proches se trouvent à Lake Louise 80 kilomètre vers le sud, à Nordegg 92 km au nord-est sur la Route David Thompson et à Jasper, 150 kilomètres plus au nord.

 Source Wikipedia

Historiquement, la Traverse Saskatchewan a représenté la principale voie de traversée des Montagnes Rocheuses à l'époque des voyageurs qui pratiquaient la traite des fourrures et circulaient de préférence sur les cours d'eau en canoé. En amont, la vallée de la rivière Howse conduit au Lieu Historique National du Col Howse (altitude de 1540 mètres seulement). Situé 27 km en amont de la Traverse, c'est l'un des cols les plus facilement praticables dans la traversée des Montagnes Rocheuses avant de redescendre vers la vallée de la Columbia. Le hasard de l'histoire des chemins de fer a voulu que cette voie de passage ne soit jamais utilisée pour construire une voie de communication mécanisée à travers la cordillère. On ne peut accéder au LHN du Col Howse que par un long sentier dans le cadre d'une randonnée de plusieurs journées dans l'arrière-pays.

source J.M. Zaninetti, 2016

La deuxième étape court de la Traverse Saskatchewan jusqu'au Centre du Champ de Glace sur 50 kilomètres. Elle franchit le deuxième sommet du tracé au col Sunwapta (alt. 2030 m) au kilomètre 122, qui marque la ligne de partage des eaux entre le bassin versant de la North Saskatchewan au sud dans le parc national de Banff et celui de la rivière Athabasca au nord dans le parc national de Jasper. Cette section de la Promenade, la plus "montagnarde" d'aspect de l'ensemble du tracé n'est paradoxalement pas la plus élevée en altitude. Elle est dominée par les vues sur le Champ de Glace Columbia qui est une attraction majeure, lourdement mise en tourisme.


source Wikipedia

Moins spectaculaire, la troisième  étape du trajet court du Champ de Glace jusqu'à Jasper sur 100 kilomètres. Il s'agit d'une longue descente (dans le sens sud-nord) dans le haut bassin de la rivière Athabasca. Les vues sont toujours grandioses, mais les cascades sont les attractions dominantes de cette dernière section de la Promenade des Glaciers.

source J.M. Zaninetti, 2016

Une journée ne suffit pas à pleinement apprécier la Promenade des Glaciers. En effet, la plupart des points de vue spectaculaires se trouvent à l'ouest de la route, ils se donnent à voir dans toute leur splendeur principalement le matin, tôt de préférence.

source J.M. Zaninetti, 2016

Il n'est donc pas possible de prendre les meilleurs clichés à la fois sur les lacs du parc national de Banff au sud de la Traverse Saskatchewan et sur le Champ de Glace Columbia au nord sans prendre la route de manière très matinale. L'après-midi, la plupart des sites remarquables sont à contrejour. De surcroît, il faut avoir de la chance avec la météo. Durant notre séjour à l'été 2016, nous avons parcouru la première étape de la Promenade entre Lake Louise et la Traverse Saskatchewan deux fois, un après-midi pluvieux du nord au sud, et une matinée ensoleillée du sud au nord. La différence sur le même site est presque choquante.

source J.M. Zaninetti, 2016

Voici une vue du Mont Chephren à l'arrière plan du Lower Waterfowl Lake (kilomètre 57 de la Promenade) une après-midi pluvieuse. 

source J.M. Zaninetti, 2016

La même vue prise du même endroit 2 jours plus tard le matin tôt sous un soleil rayonnant. La comparaison est frappante. C'est pourquoi je recommande de séjourner au moins une nuit à la Traverse Saskatchewan (dont les tarifs sont abordables) pour couper la route en deux et maximiser ses chances de bénéficier des meilleures conditions de visite sur les deux étapes les plus spectaculaires de la Promenade en privilégiant des départs matinaux pour être sur les principaux sites avant la bousculade des visiteurs venant de Banff ou de Canmore au sud, ou encore de Jasper au nord, et surtout d'être sur les sites les plus spectaculaires avant l'arrivée des autocars remplis de chinois.

source J.M. Zaninetti, 2016

La randonnée est une autre raison pour séjourner le long de la Promenade des Glaciers. On trouve de nombreuses balades de difficulté variée dans le parc de Banff comme dans le parc de Jasper. Dans la première étape du parcours, je recommande en particulier la randonnée de difficulté moyenne du Lac Chephren qui offre un rapport difficulté/beauté très avantageux. Elle démarre au camping des Lacs Waterfowl au kilomètre 57 de la promenade. Longue de 3,5 km aller avec un dénivelé vertical de 80 mètres seulement, elle conduit à un lac magnifique au pied de ce mont baptisé Chephren en raison de la forme caractéristique de pyramide (alt. 3266 m). Prévoir 3 ou 4 heures selon votre niveau de forme.



source J.M. Zaninetti, 2016

   Plus exigeante, la randonnée mythique du Col Wilcox (4 km aller, 335 m de dénivelé vertical)  démarre au KM 124 de la promenade 2 km sur la droite après le sommet du Col Sunwapta et 2 km avant le Centre du Champ de Glace dans le parc national de Jasper. Accessible à la fin de l'été seulement, ce sentier de haute montagne monte dans la toundra alpine au-dessus de la limite de l'arbre à offre chemin faisant l'une des plus belles vues sur le Champ de Glace Columbia.

 Source Wikipedia

Il faut prévoir 4 à 6 heures pour cette randonnée selon votre niveau de forme physique et jusqu'où vous voulez aller.

Les principales curiosités de la Promenade des Glaciers 

L'inventaire des points de vue accessibles du bord de route est fait ici suivant un trajet du sud vers le nord. Les points kilométriques sont indiqués en conséquence. 



Avant de s'engager sur la Promenade, il faut se procurer au préalable une brochure (disponible en langue française) de la Promenade des Glaciers auprès des rangers dans l'un des centres d'accueil de Parcs Canada pour avoir un descriptif détaillé de la promenade et de ses points d'arrêt avec une indication des points kilométriques dans les deux sens.

Première étape (toutes les vues sont du côté ouest)

source J.M. Zaninetti, 2016


KM 18, point de vue du Lac Hector, loin de la route.

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 33 point de vue du Glacier Crowfoot, idéal le matin tôt

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 34 vue à la fois sur le Lac Bow et le Glacier Crowfoot.

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 37 point de vue du Lac Bow, juste après l'arrêt précédent, mêmes conditions de visite. C'est aussi le point d'accès au luxueux Num-Ti-Jah lodge et  le point de départ du très beau sentier du Lac et du glacier Bow

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 40 Sommet Bow. C'est l'arrêt incontournable, où il peut y avoir foule. Visiter avant 10 h du matin ou après 5 heures de l'après-midi. Depuis un balcon suspendu à 2070 mètres d'altitude, la vue vers la vallée de la rivière Mistaya au nord est à couper le souffle par tous les temps. 

source J.M. Zaninetti, 2016

En amont du lac Peyto, on peut voir le glacier du même nom qui l'alimente et dont la fonte saisonnière est responsable de ses changements de couleur.


source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016


Le Lac Peyto est aussi surnommé le "lac à tête de loup" du fait de la silhouette caractéristique vue du belvédère suspendu 200 mètres  au-dessus du lac.


source J.M. Zaninetti, 2016


source J.M. Zaninetti, 2016
 
KM 55 un parking donne accès à un sentier escarpé qui permet de descendre sur les rives du Upper Waterfowl Lake (prévoir 30 minutes aller-retour). Du lac, vues sur le Mt Chephren. A mon avis, pas indispensable en concurrence avec un autre point de vue plus accessible situé à proximité.

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 57 point de vue de bord de route sur le Lower Waterfowl Lake avec la silhouette pyramidale du Mt Chephren

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 71 un sentier escarpé descend sur les rives du Canyon Mistaya, une étape qui n'est pas incontournable à mes yeux (prévoir 1/2 h aller-retour).



source J.M. Zaninetti, 2016
 
KM 76, peu après le pont, aire de pique nique aménagée et panorama du Col Howse à la Traverse Saskatchewan

source J.M. Zaninetti, 2016

Vues magnifiques sur la North Saskatchewan River et point de départ de la belle (mais longue) randonnée du Lac Glacier, ainsi que de la randonnée dans l'arrière pays vers le Col Howse.

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 77 étape indispensable au Crossing Resort (ne serais-ce que pour aller aux toilettes).

deuxième étape



source J.M. Zaninetti, 2016


source J.M. Zaninetti, 2016
 
KM 88 point de vue du Ruisseau Rampart sur la vallée de la North Saskatchewan.

KM 106 Muraille en pleurs (sur la droite), cette année les cascades était à sec le 02 Août après 1 an 1/2 de sécheresse et de chaleur exceptionnelle dans les Rocheuses canadiennes (désolé, pas de photo). 

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 118 Chaînon Parker (parking sur la droite après la grande courbe), vue étendue vers le sud sur la vallée de la North Saskatchewan.

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 122 Col Sunwapta, point de franchissement de la limite entre les parcs nationaux de Banff et de Jasper. Vues magnifiques dans les deux directions, plusieurs parkings.

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 126 Centre du Champ de Glace. Il faut arriver avant 10h pour espérer trouve un stationnement pas trop éloigné du centre en dépit de parkings immenses. Le parking supérieur est réservé aux handicapés et aux autocars, les autres véhicules particuliers sont rejetés vers le parking inférieur. l'accès au centre se fait par des escaliers escarpés. Le centre comporte un centre d'accueil, un lodge, un restaurant et des guichets pour acheter des tours sur le glacier ou sur le nouveau Glacier Skywalk

source J.M. Zaninetti, 2016


Inaugurée en 2014, cette infrastructure touristique payante est située au KM 132 mais n'offre aucune possibilité de parking (accès réservé aux autocars Brewster).


source J.M. Zaninetti, 2016

Plutôt que de s'engouffre dans ce temple du tourisme de masse qui voit passer 2 millions de visiteurs par an, presque tous concentrés sur les seuls mois de juillet et d'août, nous avons préféré prendre à gauche la route d'accès à la pointe du Glacier Athabasca et nous arrêter sur un petit parking désert au début de la route juste à l'intersection de la route réservée aux autocars Brewster qui montent vers les Icefield Explorers pour marcher tranquillement le long de la moraine latérale où l'on a des vues superbes sur l'ensemble du site.

source J.M. Zaninetti, 2016

On voit au sud le Mt Athabasca (alt. 3493 m). 



source J.M. Zaninetti, 2016
 
Du côté ouest, le Glacier Athabasca (du moins ce qu'il en reste) descend du Champ de Glace Columbia.

source J.M. Zaninetti, 2016

C'est là que les Ice Explorers de Brewster conduisent les touristes sur le glacier.



source J.M. Zaninetti, 2016
 
On aperçoit en contrebas le petit lac proglaciaire aux eaux grises tellement elles sont chargées de farine glaciaire (roche broyée par le glacier) près duquel se trouve le parking des randonneurs qui montent à partir de là vers le glacier par leurs propres moyens.


source J.M. Zaninetti, 2016


source J.M. Zaninetti, 2016


Les crêtes montrent que le Champ de Glace Columbia couvre l'ensemble du massif situé à l'ouest sur la ligne de partage des eaux continentales.
La visite du Champ de Glace Columbia constitue l'apogée de la Promenade. Prévoyez du temps pour cette étape, surtout si vous visitez le centre d'accueil, prévoyez d'y déjeuner ou d'y acheter une excursion. C'est pourquoi il est conseillé d'arriver si possible avant 10h le matin.


Troisième étape


source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 134 point de vue de la Chute Tangle (sur la droite)

source J.M. Zaninetti, 2016


KM 136 panorama du glacier Stutfield, une part du Champ de Glace Columbia

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 146 Panorama des pics Mushroom et Diadem, vue sur la vallée de la rivière Sunwapta

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016


KM 176 Chute Sunwapta, magnifique site aménagé avec quelques tables de pique nique. On trouve un lodge et un restaurant à proximité.

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 189 aire de pique nique aménagée de Mt Christie, un must que je recommande, très calme et offrant des vues magnifiques sur la haute vallée de la rivière Athabasca

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 193 belvédère Goats and Glaciers au-dessus de la rivière Athabasca

source J.M. Zaninetti, 2016

KM 198 vue sur le Mt Keskerkin (à droite)

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016

source J.M. Zaninetti, 2016


KM 200 Chute Athabasca. Un sentier très bien aménagé permet d'admirer la cascade sous différents angles. Le site est très populaire, mais le parking est vaste. Les chutes se trouvent à l'intersection de la route 93 qui va rapidement vers Jasper, qui n'est plus distante que de 30 kilomètres, et la petite route 93A (en mauvais état, interdite aux véhicules de loisir) qui y va moins directement.
KM 221 point de départ de la randonnée de la Vallée des Cinq Lacs

source J.M. Zaninetti, 2016

Traversant une forêt de conifère dans une vallée très large, les derniers kilomètres de la Promenade au nord des chutes Athabasca n'offrent plus de paysages remarquables. Sur la gauche, on reconnait la silhouette du Mt Edith Cavell  (alt. 3367 m) qui domine le secteur sud de la région de Jasper.


Quel que soit votre profil de voyageur, la Promenade des Glaciers marquera l'apogée de votre voyage dans les Parcs Nationaux des Rocheuses Canadiennes entre les parcs nationaux de Banff et de Jasper.


Destinations voisines

 


  Jasper

  Banff

  David Thompson Hwy