samedi 5 mai 2018

Kootenay Natl. Park

Le cadet des parcs nationaux des Rocheuses Canadiennes

2 étoiles, mérite le détour

 

Sites présentés dans cet article

 

Kootenay National Park
Mt Assiniboine Provincial Park

 

 

Kootenay Paint Pots par temps de pluie
Source Wikipedia 


Ambiance : Neptune - Holst, 1917


Kootenay, Ktunaxa dans son orthographe ancienne, est le nom d'une Première Nation Amérindienne qui a peuplé le versant occidental des Rocheuses Canadiennes, la haute vallée de la Columbia et le Sillon des Rocheuses avant la colonisation européenne. Créé en 1920, le cadet des quatre parcs nationaux des Rocheuses canadiennes préserve 1,380 km² du haut bassin de la rivière Kootenay et de ses affluents sur le versant Pacifique des Montagnes Rocheuses au sud-ouest de Banff sur le territoire de la Colombie Britannique. C'est le premier parc des Rocheuses Canadiennes que l'on rencontre quand on arrive dans la région par les East Kootenays.



La création du parc national résulte d'un accord passé entre les autorités locales des villes des East Kootenays, soucieuses du développement économique et du désenclavement de leur région et les autorités fédérales du Canada. Celles-ci se sont engagées à construire une route franchissant la ligne de partage des eaux continentales à travers le Col Vermilion (alt. 1640 m) pour ouvrir la route 93 de Banff à Windermere créant une voie de communication directe entre les East Kootenays et Calgary d'une part et ouvrant la région au tourisme d'autre part. En contrepartie, la Colombie Britannique concédait 5 miles de terrains montagneux environ (ajustés sur les lignes de crête) de part et d'autre de la route au gouvernement fédéral pour la création d'une réserve de parc national. 

source: J.M. Zaninetti, 2016

Le Parc national Kootenay est délimité en 1920 et la route Banff - Windermere est inaugurée en 1923.

Étagé de 930 mètres d'altitude à l'entrée de la localité touristique de Radium Hot Springs jusqu'à 3424 m au sommet du mont Deltaform, le parc Kootenay abrite tous les écosystèmes des Rocheuses Canadiennes, y compris quelques parcelles de pinède semi-aride de la vallée du Sillon des Rocheuses.



source: J.M. Zaninetti, 2016

  C'est le plus chaud et le plus aride des quatre parcs nationaux des Rocheuses canadiennes. Il est périodiquement touché par de grands feux de forêt comme ceux de 1968 au Col Vermilion et de 2003 dans le secteur du Canyon Marble.


Le nord du parc national Kootenay


Le parc Kootenay mérite au moins une demi-journée de visite par la route Banff - Windermere. Si on circule du nord au sud, on entre dans le parc par le franchissement de la ligne de partage des eaux continentale, localisée avec précision en 1913 pour fixer la frontière inter-provinciale entre l'Alberta et la Colombie Britannique.



source: J.M. Zaninetti, 2016

  Aucune station service ne jalonnant la route 93 de Radium Hot Springs à Castle Junction dans la vallée de la Bow (parc national de Banff) au pied du col Vermilion, il est recommandé de contrôler le niveau de la jauge à essence avant d'entrer dans le parc. 

La route est entretenue pour rester ouverte tout l'hiver et ne ferme qu’occasionnellement à la suite de tempêtes de neige. Le printemps (fin mai, juin) est déjà fleuri dans les fonds de vallée, mais c'est en juillet que le parc offre son plus beau visage. L'été se prolonge jusqu'au début de septembre et l'automne reste praticable jusqu'en octobre. Le parc est très beau sous la neige.

En été, la route peut être très fréquentée le vendredi et le dimanche après-midi car c'est la route qu'empruntent les habitants de Calgary pour aller rejoindre leurs chalets dans les East Kootenays en fin de semaine.

source: J.M. Zaninetti, 2016

Il faut s'arrêter au Col Vermilion dont le panorama vers l'ouest offre son meilleur visage en matinée. Un sentier d'interprétation permet de comprendre la restauration de l'écosystème forestier à la suite des grands feux de 1968. La route traverse ensuite la zone des grands feux de 2003 où se trouve le Canyon Marble.

source: J.M. Zaninetti, 2016

Cet étroit canyon est taillé dans les dolomites par le ruisseau Tokumm. Un circuit d'interprétation en boucle de 1,6 km avec un dénivelé vertical de 20 mètres est une des balades faciles et instructives du parc.

source: J.M. Zaninetti, 2016

Le bleu turquoise est la couleur caractéristique des eaux froides des torrents des Montagnes Rocheuses chargés de "farine glaciaire" et abondamment oxygénées par la forte pente.

source: J.M. Zaninetti, 2016

Le canyon Marble est très photogénique, à l'extrémité du sentier de découverte, on observe une belle cascade.



source: J.M. Zaninetti, 2016

  En amont des chutes, le sentier du ruisseau Tokumm s'enfonce dans l'arrière pays sur plus de 10 km.



source: J.M. Zaninetti, 2016

  Le ruisseau Tokumm se jette dans la jolie rivière Vermilion au débouché du canyon.



source: J.M. Zaninetti, 2016

la route du parc suit cette belle rivière vers l'ouest sur 3 km avant d'arriver au parking de la deuxième attraction la plus intéressante de cette partie nord du parc Kootenay, les sentier des ocres.



source: J.M. Zaninetti, 2016

Surnommés les "pots de peinture", les indiens exploitaient ces sources d'argile colorées pour se faire des peintures de guerre. Ces sources d'eau froide contiennent du fer, du zinc, du manganèse et du plomb. L'oxyde de fer a imprégné le limon lui donnant une couleur jaune- orangée intense.



source: J.M. Zaninetti, 2016

  Ces ocres ont fait l'objet d'un début d'exploitation industrielle de 1900 à 1920 avant que la création du parc ne mette un terme à cette activité. Aujourd'hui, un sentier d'interprétation facile (1 km aller à plat dans l'ombre de la pinède) mène à la prairie où se trouvent ces petits étangs qui s'assèchent ou se remplissent naturellement selon les précipitations de l'été.


source: J.M. Zaninetti, 2016


source: J.M. Zaninetti, 2016

  Les "pots de peinture" sont aussi le point de départ de la mythique randonnée de la Paroi Rocheuse, une randonnée en boucle extrêmement difficile de 3 ou 4 jours dans l'arrière pays, longue de 55 km et offrant un dénivelé vertical total de 2600 mètres. 

Paroi Rocheuse
Source Wikipedia

Les paysages les plus époustouflants du parc Kootenay se trouvent le long de cette paroi calcaire qui, à l'ouest, ferme le nord du parc national. 



source: J.M. Zaninetti, 2016
 
Si l'on reprend la route 93 vers le sud, après environ 5 kilomètres, on parvient à l'aire de pique-nique aménagée des chutes Numa. Ces chutes sur la rivière Vermilion ont joliment érodé et poli les dolomites dures et oxydées de son lit.



source: J.M. Zaninetti, 2016

  Un peu plus loin, on parvient à Vermilion Crossing, le seul centre de services situé à l'intérieur des limites du parc. Un petit centre d'accueil de Parcs Canada s'y trouve, mais il est fermé en fin de semaine. Par contre le lodge, son restaurant et sa boutique sont ouverts tous les jours pour accueillir les visiteurs en saison.

Le mont Assiniboine


Un peu plus loin, on trouve l'aire de pique nique aménagée de la rivière Simpson.



source: J.M. Zaninetti, 2016

  Une passerelle traverse le torrent pour accéder aux versants du Mt Shanks dont le versant a été touché par les grands incendies d'août 2001. Le sentier de la rivière Simpson est l'un des accès pédestres au mythique Mont Assiniboine (alt. 3618 m.), surnommé le "Cervin du Canada" en raison de sa forme de corne. 


Source Wikipedia


En dehors des limites du parc Kootenay, cette expédition de plusieurs jours dans l'arrière-pays (32km aller) suit le Ruisseau Surprise puis franchit le Col Ferro (alt. 2270 m) pour parvenir enfin au cœur du parc, le Lac Magog. Seuls des randonneurs aguerris peuvent l'entreprendre. Un permis est exigé. 
Notez cependant que l'accès au Mont Assiniboine n'est pas réservé aux seuls grands randonneurs. Il est possible d'accéder à l'Assiniboine Lodge du Lac Magog par hélicoptère depuis Canmore. Considérant les tarifs pratiqués par le lodge et ceux du transfert en hélicoptère, on devine aisément que les ultra-riches sont les bienvenus... 

Le sud du parc national Kootenay






source: J.M. Zaninetti, 2016
 
La vallée fait ensuite un coude vers l'ouest pour s'engager dans une cluse et rejoindre la rivière Kootenay à Kootenay Crossing. Dans cette cluse, les chèvres des montagnes du Mt Wardle viennent jusqu'au bord de la route lécher les roches salées sur le bas côté.

La large vallée de la Kootenay offre moins de points d'arrêt. Je signale tout de même l'aire de pique-nique aménagée et tête de sentier du lac Dog où une passerelles piétonne traverse la rivière.

source: J.M. Zaninetti, 2016

Vers le sud, la route s'éloigne de la rivière et grimpe sur le versant occidental de la vallée. Le belvédère de la vallée Kootenay se trouve au point où la route Banff - Windermere fait un virage serré pour s'engager dans l'étroite vallée latérale du ruisseau Swede.



source: J.M. Zaninetti, 2016

  Un large panorama s'ouvre vers le sud-est et vers le parc national au nord-est.



source: J.M. Zaninetti, 2016

  La route 93 franchit alors un col secondaire pour s'engager dans l'étroit défilé du Canyon Sinclair, le long duquel se trouvent les célèbre sources thermales Radium Hot Springs Pools.



source: J.M. Zaninetti, 2016

  Administrées par Parcs Canada, ces sources très agréables offrent aux visiteurs une détente garantie en échange d'une redevance très modeste. 


source: J.M. Zaninetti, 2016

S'il y avait un peu moins de visiteurs, on passerait des heures à se prélasser dans sa grande piscine chaude dont la température oscille naturellement entre 37°C (en été) et 40°C (en hiver) et à se tonifier dans sa piscine froide maintenue à une température de 27°C. 


source: J.M. Zaninetti, 2016

Comme les étés sont chauds à Radium Hot Springs, c'est un lieu de détente idéal. Les sources ne sont qu'à 3,5 km de la ville de Radium en-dehors des limites du parc, où Parcs Canada entretient le principal centre d'accueil des visiteurs du parc national Kootenay.


source: J.M. Zaninetti, 2016

Avant d'entrer en ville, il ne faut pas manquer le petit parking qui donne une vue sur le spectaculaire Canyon Sinclair par lequel la route 93 se faufile en encorbellement.

Beaucoup moins fréquenté que les autres parcs nationaux des Rocheuses Canadiennes, le parc national Kootenay n'en est pas moins spectaculaire ni moins intéressant. C'est un petit joyau qui mérite largement le détour.

Destinations voisines

 

Banff

East Kootenays