jeudi 16 novembre 2017

Sierra Orientale

L'autre versant de la Sierra Nevada

2 étoiles, mérite le détour

 

Sites présentés dans cet article


Devils Postpile National Monument
Mammoth Lakes
Long Valley
Mono Lake Tufa State Nature Preserve
Mono Basin Scenic Area
Bodie State Historic Park
Travertine Hot Springs (Bridgeport) 
White Mountains - Ancient Bristlecone Pine Forest
Vallée Owens - Bishop

 


Formations de tuf volcanique du Mono Lake
source Wikipedia


Ambiance : On the Road Again - Canned Heat, 1969

La Sierra Nevada est la cordillère la plus importante de Californie, et aussi le massif montagneux le plus élevé des 48 états contigus des États-Unis. Son caractère montagneux n'est nulle part plus évident que sur son versant oriental. La région de la Sierra Orientale en Californie offre des paysages contrastés et saisissants. Elle se situe juste à l'est du parc national de Yosemite et mérite quelques jours de séjour estival.


Les voyageurs pressés ne font que la traverser en été entre les parcs nationaux de Yosemite et de Death Valley. Beaucoup s'arrêtent cependant à Lee Vining, petit village dont les infrastructures d'hospitalité semblent constituer la seule activité économique. Située à l'intersection entre la route US-395 qui longe le versant oriental de la Sierra du nord au sud et de la route CA-120 qui monte au col Tioga Pass et dessert le parc national de Yosemite, Lee Vining surplombe le mystérieux Mono Lake aux paysages d'un autre monde. Mais la région de la Sierra Orientale a bien davantage à offrir au visiteur que le seul spectacle du Mono Lake et mérite une exploration d'une ou deux journées pour elle-même.
On y trouve entre autres curiosités, un monument national _Devils Postpile, une réserve naturelle d'état aux paysages fantastiques _Mono Lake, la ville fantôme de Bodie et même des sources chaudes naturelles formant de magnifiques terrasses de travertin à Bridgeport. Plus à l'est, le massif des White Mountains abrite un trésor caché à haute altitude dans la sierra aride.


Comprendre la Sierra Nevada





Sur le flanc oriental de la Sierra Nevada, le Mt Morrisson (alt. 3690 m), surplombe Long Valley (alt. 2200 m)
source: Wikipedia


La Sierra Nevada forme une barrière de granite dont les sommets dentelés par le souvenir de glaciers disparus forment une ligne de partage des eaux entre le bassin versant de la Vallée Centrale à l'Ouest qui est drainé dans la baie de San Francisco et le Grand Bassin dont les eaux ne s'échappent vers aucune mer à l'est.


Carte géologique de la Sierra Nevada et de ses alentours
source: Geoscienceworld.org

La formation de la Sierra Nevada est le résultat de la collision de l'Amérique et du Pacifique. Il y a 60 millions d'années, un énorme pluton magmatique est remonté du manteau sur 600 kilomètres de long du nord-ouest au sud-est. Mais ce magma n'a pas percé la surface et a refroidi très lentement en profondeur sous de très fortes pressions, cristallisant peu à peu pour former d'immenses batholithes de granite, une roche très résistante. Au contact de cette intrusion magmatique, les roches sédimentaires enfouies par la subduction ont été soumises à des chaleurs et des pressions qui les ont métaphorphisées, les transformant à leur tour en roches cristallines très dures comme le micaschiste ou le gneiss.
Dans une deuxième phase, des failles majeures se forment tandis que la subduction est remplacée par le jeu plus complexe de la Faille de San Andreas après que l'Amérique ait "avalé" la plaque Farallon. Dans les 12 derniers millions d'années, les failles actives ont soulevé le bloc de la Sierra Nevada de plusieurs milliers de mètres vers le haut. L'érosion et les glaciers quaternaires font le reste, déblayant la couverture de roches sédimentaires, révélant les massifs granitiques et les sculptant en creusant de profondes vallées ou survivent aujourd'hui des lacs de montagne. Le soulèvement de la Sierra est le contrecoup de l'étirement de la croute terrestre dans le Grand Bassin sous les forces de la poussée du magma. 

 Bloc-diagramme simplifié coupant la Californie à la latitude 37°30'N
source: Geoscienceworld

Les failles qui bordent l'est de la Sierra sont les plus actives, et le bloc de la Sierra se soulève sur sa bordure orientale, tandis qu'il s'enfonce sur sa bordure occidentale. C'est ce qui explique que le massif est nettement asymétrique. En partant de la ligne de crête, le versant oriental descend de manière abrupte suivant les principales lignes de faille, tandis que le versant occidental de la Sierra s'abaisse progressivement sur plus de 80 kilomètres jusqu'à la Grande Vallée Californienne, un fossé d'effondrement où s'accumulent les sédiments récents, détritus de l'érosion du massif montagneux en formation.

Devils Postpile National Monument


Les failles qui soulèvent le versant oriental de la Sierra ont aussi permis la remontée récente de magma et la formation de volcans. 
On recense tout un complexe de volcans actifs durant l'ère quaternaire juste à l'est du parc national de Yosemite.  Ce complexe volcanique émane de la caldeira de Long Valley. Cette dépression s'est formée il y a environ 760,000 ans lorsqu'une énorme éruption explosive (VEI 7) a projeté 600 km3 d'ignimbrites dans le ciel, formant les tufs de Bishop, vidé la chambre magmatique du volcan et provoqué son effondrement, formant une vallée d'une profondeur de plus de 900 mètres sur 32 km d'est en ouest et 18 km du nord au sud. 
Des éruptions consécutives ont formé les volcans de Mammoth Mountain (57,000 ans), ainsi que les cônes et les dômes du champ volcanique des Mono-Inyo Craters. Les éruptions les plus récentes sont datées de 700 ans à Mammoth Mountain. Cette dernière éruption a formé un maar, éruption phréatique provoqué par le contact entre le magma et de l'eau d'infiltration.

La station de ski de Mammoth Lakes s'est développée sur le versant de Mammoth Mountain, dans une région de vallées glaciaires où de nombreux lacs d'altitude portent le témoignage du passage d'anciens glaciers. C'est pourquoi la station de Mammoth Lakes est aussi active en été, car elle donne accès à de fantastiques randonnées en montagne. Perchée à 2400 mètres d'altitude, la station de Mammoth Lakes échappe à la chaleur dans laquelle mijotent les basses terres de Californie Centrale en juillet et en août.

source Wikipedia


source: Wikipedia

Mammoth Lakes mérite le détour ne serait-ce que parce que c'est l'accès au monument national de Devils Postpile.

Créé en 1911, ce petit parc naturel protège 323 hectares de vallée d'altitude (plus de 2300 m) cachée entre le versant occidental de la Mammoth Mountain et les crêtes de la Sierra Nevada où se trouve de superbes orgues basaltiques, ainsi que la cascade Rainbow Falls


Source: Wikipedia

C'est un site de randonnée apprécié. L'accès est payant. Pour éviter la congestion, un système de navettes conduit les visiteurs sur le site (permis à la journée de $7 dollars pour un adulte). 

Lake George, Mammoth Lakes, CA
source Wikipedia

La région de Mammoth Lakes est aussi une station de séjour pour les skieurs en hiver, mais aussi pour les randonneurs en montagne en été. Les lacs de la région sont de toute beauté et la haute altitude préserve les randonneurs des outrages de la chaleur qui sévit en Californie à plus basse altitude.

Mono Lake


Juste au nord du complexe volcanique de Long Valley se trouve une seconde vallée, celle du lac Mono (altitude 1950 m), deuxième lac le plus ancien d'Amérique du Nord, le Mono Lake ne ressemble en rien à son "proche voisin" le Lake Tahoe, car c'est un lac salé. La petite ville de Lee Vining surplombe la rive occidentale du lac. Elle est à 46 km au nord de Mammoth Lakes, 1/2 heure de route. Dans ce secteur, le volcanisme remonte au moins à 4,5 millions d'années, mais il semble que la dépression dans laquelle le Mono Lake se trouve est un bassin d'effondrement tectonique dont la formation ne remonte qu'à la période de l'éruption de Long Valley, il y a 760,000 ans. La région volcanique est toujours active, l'éruption la plus récente ne remonte qu'à 350 ans, et est responsable de la formation de Pahoa Island au milieu du lac.
Le lac actuel couvre une étendue de 180 km², sa largeur est de 7,5 km, c'est un lac peu profond aux eaux très salées. Aucun cours d'eau ne sort de ce lac qui occupe le fond d'une dépression. Le Lac Mono a été beaucoup plus grand durant les périodes glaciaires. Le lac actuel n'est que le vestige d'un vaste lac Pléistocène. 



Avec l'assèchement du climat et la fonte des glaces, l'eau du lac s'est en grande partie évaporée et le sel s'est concentré dans ce lac qui n'a aucun débouché en raison de la topographie du bassin d'effondrement où il se situe. L'évaporation est à l'origine de l'apparition à l'air libre de cheminées hydrothermales qui se sont formées autrefois sous l'eau, les "tufs" du lac Mono, formations géologiques d'origine volcanique sous-lacustre qui prennent des formes baroques et très photogéniques. Les tufs sont particulièrement concentrés sur la rive sud du lac. Actuellement, la salinité et le niveau des eaux du lac fluctuent en fonction du cycle des années sèches ou humides.



Le lac fait l'objet d'un effort de préservation de son écosystème unique dans le cadre de la Mono Lake Tufa State Nature Preserve  qui protège ses rives. 


Mono Lake Vista Point (US-395)
source Wikipedia

On peut avoir une vue d'ensemble du Mono Lake quand on arrive du nord par la route US-395, on descend sur le lac par deux virages dont le virage supérieur offre un splendide panorama sur le lac. Le point de vue est signalé et un parking est aménagé sur la droite quand on roule vers le sud. 
Deux secteurs ouverts au public méritent un arrêt. Le centre d'accueil de la Mono Basin Scenic Area est administré par l'US Forest Service ans le cadre de la Forêt nationale d'Inyo où il se situe. C'est l'endroit idéal pour apprendre l'essentiel sur ce lac singulier. Un droit d'entrée de $3 par personne est demandé pour l'accès au centre d'accueil (qui ferme ses portes à 17h), mais le permis inter-agences America The Beautiful est accepté. Le centre d'accueil est situé à l'entrée nord de la petite localité touristique de Lee Vining, porte d'entrée de la route qui conduit à Yosemite par le Tioga Pass (CA-120). Situé 100 mètres en surplomb du lac, ce n'est pas de là que l'on peut approcher de celui-ci.


South Tufa Scenic Area
source Wikipedia

South Tufa Scenic Area
source Wikipedia
Les visiteurs internationaux seront immanquablement attirés par le secteur des South Tufa où l'USFS a aménagé un parking et des sentiers pour accéder au bord du lac. Ce site se trouve à 19 km au sud-est du centre d'accueil de Lee Vining. Les plages fossiles du lac sont clairement visibles dans cette zone. C'est de là que l'on peut prendre des photographies époustouflantes des concrétions géologiques des "tufs" qui surgissent de l'eau comme des cheminées de fées. Les images les plus remarquables sont captées à l'aube et au crépuscule. Ces concrétions d'argile se sont formées autour de sources hydrothermales volcaniques sous les eaux du lac à des époques où celui-ci était plus étendu. Celles-ci offrent un décor féérique pour des photos prises à l'aube ou au crépuscule.



Bodie State Historic Park

 


Source Wikipedia


On ne vient pas à Bodie par hasard, une seule route en impasse y conduit. Bodie se situe à 50 km au nord-est de Lee Vining, il faut compter 45 minutes de route pour y accéder depuis Lee Vining. Les 8 derniers kilomètres de la route ne sont pas revêtus. A l'ouest, Bridgeport est à 38 km. En raison de son altitude supérieure à 2550 mètres, le site n'est aisément accessible que si la météo le permet et la route déneigée. Le site se découvre donc généralement de préférence de Juin à Octobre.
La ville minière de Bodie surgit de rien en 1877 autour de nouveaux gisements d'or découverts en 1876. ce ne fut jamais un endroit agréable à vivre, et ses habitants n'étaient généralement pas de braves gens d'ailleurs. Il n'y a jamais eu beaucoup d'enfants et très peu de familles honnêtes ont jamais déclaré que cette ville était leur "hometown". La ville a eu son Chinatown, ses bordels, ses tripots où l'on jouait gros, ses criminels, sa prison, son cimetière... A la "belle" époque des années 1880, on enterrait tous les jours à Bodie tellement il y avait de meurtres. Après quelques années d'exploitation, la production des mines déclina rapidement après les années 1880, et avec elle la population _ essentiellement masculine_ se réduisit inexorablement. Le journal cessa son tirage en 1912. La poste ferma ses portes en 1942. Il ne restait plus que 3 habitants en 1943, après quoi la ville fut désertée pour de bon, la dernière mine ayant cessé son exploitation. 
Bodie aurait pu disparaître sans laisser de traces si l'état de Californie avait décidé de mettre le site en tourisme en créant un State Historic Park (1962, droit d'entrée $8 dollars par personne adulte, $5 pour les enfants) dont la mission est de maintenir le délabrement de la ville dans un état "suspendu", d'entretenir les bâtiments dans leur état de ruine tout en évitant qu'ils ne s'écroulent, de maintenir les carcasses de voitures rouillées, et de veiller à accueillir les visiteurs. Une visite de Bodie rappelle les conditions de vie extrêmes au milieu de nulle part des prospecteurs et des mineurs qui tentaient de gagner leur vie dans cette montagne aride et totalement isolée. Des nombreuses villes fantômes dont les carcasses parsèment le Far West, Bodie est sans doute l'une des plus suggestives, même si elle est loin d'avoir été la plus importante, il suffit de visiter Virginia City dans le Nevada pour le comprendre.


Source Wikipedia




Travertine Hot Springs

 



source Pxhere  

Le site des Travertine Hot Springs est une perle de l'est de la Sierra. Ce sont des terrasses de travertin déposées par des sources chaudes naturelles à flanc de colline à l'est de la petite localité de Bridgeport (alt. 2000 m). L'une des piscines naturelles a été bétonnée pour les baigneurs. Les autres peuvent être glissantes de mousse. L'eau a une odeur de soufre caractéristique. La température de l'eau dans les petites piscines varie de tiède à très chaud, alors explorez le site jusqu'à ce que vous ayez trouvé une piscine dont l'eau est à votre convenance. L'endroit est à l'état de nature, et il n'est pas rare de croiser des baigneurs à l'état de nature aussi. le site a tendance à devenir très connu, et il est surpeuplée en fin de semaine, en particulier aux heures qui entourent le crépuscule. Le site est accessible en voiture, mais il n'est pas signalisé. Il se trouve dans les collines à l'est de Bridgeport, à environ 3 km du centre, on y accède par une route non revêtue qui s'embranche à gauche (2 fois) sur la route US-395 après la grande courbe à la sortie sud de la petite ville.

Travertine Mound - Bridgeport, CA
source Wikipedia


Bridgeport se trouve sur la route US-395 à 130 km au sud de Carson City, NV _une heure et demi de conduite_ et 40 km _30 minutes_ au nord de Lee Vining. Même si vous ne vous baignez pas, le site mérite un arrêt photo, surtout en fin d'après-midi.


White Mountains


Situé plus à l'est près de la frontière du Nevada, le massif des White Mountains est l'un de ces blocs soulevés caractéristiques de la topographie du Grand Bassin. On y accède depuis la Californie par la route CA-168 depuis Big Pine, dans la Vallée Owens.

Massif des White Mountains
source Wikipedia

Le massif des White Mountains forme une chaîne allongée du nord au sud sur 65 km qui rivalisent en altitude avec la Sierra Nevada, culminant à 4344 mètres d'altitude au White Mountain Peak. Mais ce qui est remarquable dans ce massif désertique, c'est sa forêt de Bristlecone Pines où l'on trouve sans doute quelques uns des sujets les plus anciens connus aux États-Unis, des êtres vivants âgés de 5000 ans !


Pinus Longavea - Bristlecone Pine, White Mountains
source Wikipedia


Les pins Bristlecone du Grand Bassin (pinus longavea) sont une espèce endémique du Sud-Ouest intérieur des États-Unis qui est apparentée au pin aristée. On en trouve à haute altitude dans les montagnes arides de l'est de la Californie, dans le Nevada, l'Utah et le Colorado. C'est un arbre modeste, dont les sujets ont entre 5 et 15 mètres de haut, qui se caractérise par une croissance très lente et une incroyable faculté à survivre dans des conditions extrêmes. Le plus vieux sujet vivant connu, découvert en 2013 sur les White Mountains, a été daté de 5 066 ans, ce qui signifie qu'il pousse là depuis l'an 3,053 avant JC ! Ces arbres prennent des formes fantastiques à cause du vent mordant et de la neige. Les sujets anciens se caractérisent par la cohabitation de bois mort et de veines étroites de bois vivant sur un même pied.






Le massif des White Mountains se visite en été, car la route d'accès à la forêt ancienne de pins Bristlecone monte à  haute altitude. Ces arbres poussent entre 3000 et 3500 mètres d'altitude à la limite supérieure de l'arbre dans cette région. Totalement intolérant au feu, le pin Bristlecone disparaît à des altitudes plus basses où sa survie est compromise par les incendies. 
La route d'accès à l'Ancient bristlecone Pine Forest est ouverte en général entre mi-Mai et fin Novembre selon la météo. Il faut compter environ une heure de route pour monter sur 37 km depuis l'intersection de la route nationale US-395 et de la route 168 sur laquelle s'embranche la White Mountains Rd (à gauche au bout de 22 km) à Big Pine et jusqu'au centre d'accueil de l'USFS situé an pied du Schulman Grove, le plus grand bosquet de pins anciens à 3,077 mètres d'altitude, où la route revêtue s'arrête.

La route des White Mountains est étroite et tortueuse et grimpe avec une pente moyenne de 6%. Il faut donc rouler prudemment pour négocier les croisements et les virages, particulièrement en descente.

Route d'accès à l'Ancient Bristlecone Pine Forest
source Wikipedia

En contrepartie, la route ménage de superbes panoramas sur la Vallée Owens et la Sierra Nevada au-delà. Le parc national de Kings Canyon se trouve de l'autre côté des lignes de crêtes qu'aucune route ne franchit.

Panorama sur la Vallée Owens depuis les White Mountains
source Wikipedia
Malheureusement, le site du Schulman Grove de pins Bristlecone. est assez escarpé. 

Ancient Bristlecone Pine Forest
source Wikipedia


Il est conseillé à tous ceux qui en ont le temps de continuer la piste désormais non revêtue des White Mountains vers le nord sur 19 kilomètres pour atteindre le Patriarch Grove. Un chemin long de 1,6 km s'embranche sur la droite pour rejoindre le parking du site, perché sur un replat à 3450 mètres d'altitude. 

Schulmann Grove
source Wikipedia

Ce secteur abrite le Patriarch Tree, le plus gros pin Bristlecone connu, un sujet âgé estimé à près de 4,000 ans. 

Pin Bristlecone multi-millénaire
source Wikipedia
Un sentier de découverte de 1,2 km permet de découvrir ce bosquet. Le dénivelé total du sentier est de 100 mètres. Cela peut sembler modeste, mais c'est déjà très difficile à une telle altitude. L'altitude garantit la fraîcheur de l'air, même dans l'après-midi, mais l'absence totale d'ombre requiert de se protéger soigneusement du rayonnement UV intense du soleil.


Pin Bristlecone multi-millénaire
source Wikipedia
La beauté des pins Bristlecone avec leurs formes torturées est un véritable régal pour les yeux.
Il faut prévoir une demi-heure de route pour aller d'un site à l'autre et compte ensuite deux heures pour redescendre doucement jusqu'à Big Pine et admirer les échappées sur la Vallée Owens que la route ménage vers l'ouest.

Voyager dans la Sierra Orientale




Lee Vining ou Mammoth Lakes (distance de 46 km _ 30 minutes de route entre les deux villes) peuvent indifféremment servir de camp de base pour 2 nuits pour une exploration des sites de Bodie, Travertine Hot Springs et Mono Lake. Il est possible aussi d'aller en excursion à Devils Postpile à partir de Lee Vining, même s'il est préférable de résider directement à Mammoth Lakes à cause des navettes d'accès au Monument National. Pour cette même raison, vous n'aurez pas le temps de visiter le monument national et la ville fantôme de Bodie dans la même journée.
Lee Vining se trouve à 172 km au sud de Carson City, NV _2 heures de conduite) et 177 km de South Lake Tahoe _temps de route 2h1/2). En été, en franchissant le Tioga Pass, Lee Vining est à 120 km de la vallée de Yosemite, et 375 km de San Francisco


Bishop, CA
source Wikipedia


Au sud, il faut compter 104 km (1 heure) de route entre Lee Vining et Bishop, et 68 km (45 minutes) entre Bishop et Mammoth Lakes. La ville principale de la haute Vallée Owens peut être un bon camp de base pour l'exploration des White Mountains. Big Pine se situe à 25 km au sud de Bishop dans la Vallée Owens.
Parvenu à Big Pine, la Californie du Sud n'est pas loin. Panamint Springs à l'entrée ouest du parc national de Death Valley n'est distant que de 148 kilomètres _ temps de route 1h30. Las Vegas est à 405 km, Los Angeles à 410 km _4h de conduite sans encombrements.

Owens Valley Radio Observatory près de Bishop, CA
source Wikipedia

J'espère vous avoir convaincu de l'intérêt de consacrer un peu de votre temps de visite à cette région atypique de Californie orientale lors de votre voyage dans cette partie du monde. C'est la seule région de cet état qui concilie la saveur de la Californie avec celle du Far West aux portes du parc national de Yosemite.

La vallée Owens est surplombée à l'ouest par la muraille de la ligne de crête de la Sierra Nevada, qu'aucune route ne franchit sur plus de 250 km (à vol d'oiseau) au sud du Tioga Pass jusqu'au Sherman Pass. 
source Wikipedia

Prolonger votre voyage

 

Los Angeles

Death Valley

Nevada Roads

Yosemite

Silver Country

Lake Tahoe