mardi 6 juin 2017

Piste des émigrants

Sur la piste des émigrants à travers le Wyoming de Fort Laramie à Casper

1 étoile, intéressant




Sites présentés dans cet article


Casper - National Historic Trails Interpretive Center
Fort Laramie Natl. Historic Site
Split Rock (WY)



Diorama National Historic Trail Museum, Casper, WY
source Wikipedia



Ambiance : At the River - Aaron Copland, 1952


L'état du Wyoming est traversé par les grandes pistes historiques de la conquête de l'Ouest. Ces pistes sont très bien illustrés par deux sites également intéressants qui se visitent rapidement et permettent de couper un peu la longue route qui sépare les principaux centres d'intérêt des hautes plaines et la région de Yellowstone d'une part, et le Front Range du Colorado d'autre part.



L'itinéraire de la Piste de l'Oregon a été reconnu dans les années 1830 par les trappeurs qui se sont aventurés les premiers dans les montagnes de l'Ouest (Mountain Men). Au lieu de suivre la route de l'expédition de Lewis et Clark qui avait remonté le cours du Missouri en 1804-1805, fait un très long détour par le nord avant de franchir difficilement la ligne de partage des eaux continentales par des cols de montagne, les trappeurs ont établi un itinéraire plus méridional traversant le territoire du Wyoming où l'on trouve une grande trouée dans la cordillère des Montagnes Rocheuses, qui reçoit le nom de South Pass. Partant de Independence ou de St Joseph dans le Missouri, la piste remonte dans un premier temps la vallée de la North Platte River à travers du territoire du Nebraska. Parvenu dans le Wyoming, dont le climat aride pose un problème de ravitaillement en eau pour les animaux, la piste cesse de suivre le cours de la North Platte River quand celle-ci cesse de s'écouler d'ouest en est, car elle sort des montagnes du Front Range du Colorado et tout son cours supérieur s'écoule du sud vers le nord. Les chariots empruntent alors le cours d'un de ses affluents de rive gauche, la Sweetwater River qui vient de l'ouest. Ce cours d'eau prend sa source dans la chaîne des montagnes de Wind River, la plus haute chaîne de montagne du Wyoming qui sépare la ligne de partage des eaux continentales. Toutefois, cette chaîne ne fait pas une barrière continue, elle s'arrête brutalement au sud sur une large trouée, un haut plateau désertique juché entre 2200 et 2300 mètres d'altitude, mais totalement dépourvu de cours d'eau, le Great Divide Basin




Il n'était pas possible de traverser ce désert sans eau avec des chariots tirés par des bœufs ni avec des chevaux. La piste contournait donc le bassin par le nord et passait au pied des montagne de la Wind River Range pour franchir la ligne de partage des eaux continentales par un "col" qui a été baptisé South Pass, le passage du sud. De là, on peut rejoindre rapidement le cours de la Sandy River, un affluent de la Green River et poursuivre la longue et dangereuse route vers le sud-ouest et le Grand Lac Salé de Utah ou vers le nord ouest et la plaine de la Snake River dans l'Idaho.
Les pionniers qui se dirigeaient vers l'Oregon sont rapidement suivis par les Mormons qui partent en exil après avoir été chassés des rives du Mississippi en 1846. 
En 1847, les premiers convois de chariots à destination de la Californie s'ébranlent sur ce même itinéraire qu'ils suivent à travers le territoire du Wyoming. Ces trois grandes pistes divergent ensuite à l'ouest du Wyoming. Les émigrants qui partent vers l'Oregon bifurquent sur la droite en direction de l'Idaho et de la vallée de la Snake River. Les Mormons franchissent les Wasatch Mountains et s'arrêtent sur les rives du Grand Lac Salé tandis que les migrants de plus en plus nombreux qui tentent de gagner la Californie et ses promesses d'or poursuivent leur route à travers les déserts du Nevada. Mais tous traversent le territoire du Wyoming en suivant le même itinéraire.


Paysage de la vallée de la Sweetwater, site de Split Rock
Source Wikipedia


Cet itinéraire est reconnaissable à une succession de points de repères topographiques et aux cours d'eaux suivis par les émigrants. Par exemple, le site de Split Rock, 135 km à l'ouest de Casper, est un défilé traversé par la Sweetwater River. Quand ils le franchissent, les émigrants savent qu'ils sont parvenus à mi-chemin entre la Casper Mountain et le South Pass.


Le casernement des simples soldats à Fort Laramie
source Wikipedia

Les Amérindiens observent avec inquiétude ces grandes migrations qui n'augurent rien de bon pour leur indépendance. La cavalerie installe des forts de loin en loin pour protéger les convois d'émigrants contre la menace des attaques des indigènes ou des brigands de grand chemin. Les grandes pistes de l'Ouest sont très actives de 1839 à 1869, date de l'achèvement de la première ligne de chemin de fer transcontinental par l'Union Pacific Railway entre Chicago et la Baie de San Francisco.


source Wikipedia

A partir de ce moment-là, un nombre croissant de colons empruntent le train et le trafic des chariots diminue rapidement pour disparaître tout à fait en 1906.
Les traces des roues des chariots sont effacées par le vent, mais la mémoire des pistes des émigrants reste vivace dans la mémoire collective des Américains, et le National Park Service a été missionné pour animer des centres d'interprétation tout au long des anciennes voies.

Casper et le National Historic Trails Interpretive Center


Le Parc National Historique de la Piste de l'Oregon a la particularité d'être un parc multi-site éparpillé sur sept états tout au long de cette route longue de 3500 kilomètres. de nombreux voyageurs américains remontent une partie de cette piste et visitent ces centres d'accueil pour revivre cette histoire. D'autres centres perpétuent le souvenir de la Piste de Californie, celui de la Piste des Mormons ou encore celui de la piste du Pony Express, le service de messagerie à cheval qui a précédé de peu (1860-1861) la construction des lignes télégraphiques transcontinentales.

Source Wikipedia

Source Wikipedia 


Source Wikipedia


Toutes les pistes des émigrants empruntant le même itinéraire sur le territoire du Wyoming, le National Historic Trails Interpretive Center de Casper, au centre de l'état permet de les découvrir et de les comprendre toutes en même temps.
Il peut être intéressant, recommandé même, de prévoir un arrêt d'une ou deux heures dans ce centre d'accueil remarquable lors d'une étape entre le nord et le sud du Wyoming ou entre le Wyoming et le Colorado.




Au nord, Sheridan est à 237 km, 2 heures de conduite par l'autoroute I-25.
Au nord-ouest, Thermopolis est à 208 km, 2 heures de conduite par la route nationale US-20.
Un peu plus loin, Cody est à 342 km, soit 3h1/2 de conduite sans compter les arrêts.
En direction de l'ouest, le centre d'accueil de Colter Bay du parc national du Grand Teton se trouve à 415 km, 4h1/2 de conduite au-delà du col Togwootee Pass.
En direction de l'est, le parc national historique du Fort Laramie est distant de 205 km, 2 heures de conduite par l'autoroute I-25 et la nationale US-26.
Au sud, Cheyenne, capitale du Wyoming, est à 288 km, 2h1/2 de conduite par l'autoroute I-25. Au-delà, l'aéroport international de Denver est distant de 457 km, 4 heures de route.


Fort Laramie National Historic Site


Le Fort Laramie est l'un des sites les plus anciennement colonisés sur le territoire du Wyoming. Fondé comme comptoir et étape sur la route des trappeurs sous le nom de Fort William en 1834, il est rebaptisé Fort John en 1841 et racheté par l'armée américaine qui entend assurer la protection des émigrants de la Piste de l'Oregon en 1849 et rebaptisé "Fort John and the Laramie River", qui sera rapidement abrégé en Fort Laramie.


Quartiers de la cavalerie
source Wikipedia

Tandis que les tensions montent entre les colons et les tribus indiennes, Fort Laramie est une des plaques tournantes du déploiement de la cavalerie américaine dans l'Ouest. C'est ici qu'est signé en 1868 le fameux Traité de Fort Laramie qui concède l'ouest du Dakota du Sud à la nation Sioux au terme de la Guerre de Red Cloud, un succès pour le chef indien. Cette concession est accordée aux indiens principalement afin d'assurer la sécurité de la piste des émigrants à travers le Nebraska et le Wyoming, et surtout pour sécuriser le tracé de la ligne stratégique du chemin de fer transcontinental alors en cours de construction. 


Quartiers des officiers
source Wikipedia

Le film du centre d'accueil explique cette histoire. Au-delà, le visiteur est invité à découvrir les baraquements des soldats et les quartiers des officiers. Dans les années 1880, quand les guerres indiennes sont révolues, Fort Laramie devient davantage un village qu'un fort. Démilitarisé, le site du fort historique est classé National Historic Site en 1938, et le parc est étendu en 1960. Le fort a été restitué dans son état des années 1860-1870, période de plus grande importance historique du fort. 




La visite ne demande que 2 heures, et peut se faire pour couper en deux une étape entre, par exemple, Denver (340 km au sud, un peu plus de 3h de route depuis le quartier de l'aéroport) ou Cheyenne d'une part et les Black Hills du Dakota du Sud d'autre part. Hot Springs, SD n'est qu'à 245 km au nord-est, soit 2h1/2 de conduite.
La visite de Fort Laramie est un peu en concurrence avec la découverte de Scotts Bluff National Monument sur un itinéraire un peu plus oriental, mais Scotts Bluff est mieux situé quand on se rend directement de Denver aux Badlands, et sa visite un peu plus longue, suggère une étape sur une route qui est aussi plus longue et demande plus de temps. Pour un visiteur qui veut commencer la découverte du Dakota du Sud par la région des Black Hills, la route passant par le Fort Laramie est plus directe. Il est possible aussi de faire le détour jusqu'à Fort Laramie dans une étape entre Casper et Cheyenne.
Casper est à 205 km à l'ouest (2h) et Cheyenne à 170 km au sud (1h45).

Poursuivre le voyage aux alentours

 

Cheyenne

Laramie

South Pass


Thermopolis

Bighorn Mountains

Devils Tower

Wind Cave

Deadwood