jeudi 1 juin 2017

Devils Tower

Rencontre du troisième type

1 étoile, intéressant

 

Sites présentés dans cet article


Devils Tower National Monument

 



Source Wikipedia
 

Ambiance : Lakota - The Star People, 2015

La silhouette de la "Tour du Diable" frappe les imaginations. Ce monolithe se voit de très loin dans le paysage doucement ondulé de la terminaison nord-ouest des Black Hills qui s'étend dans l'est de l'état du Wyoming.




Surplombant la rivière Belle Fouche de plus de 385 mètres, dont 263 mètres de développement quasi vertical, ce culot de porphyre phonolitique, roche cristalline d'origine magmatique dépourvue de quartz,  présente de magnifiques stries qui font penser à des orgues basaltiques. Sa silhouette exotique a inspiré Steven Spielberg qui en a fait une pont entre l'humanité et les extraterrestres dans son film "Rencontre du Troisième Type" en 1977. 

Les indiens qui révéraient les montagnes, manifestations du Grand Esprit dans les plaines, ont imaginé une jolie légende pour expliquer l'existence de cette formation remarquable. Matho Thipila est "la hutte de l'ours" pour les Sioux Lakota.  Une légende rapporte que deux jeunes chasseurs étaient pourchassés par Mato, l'esprit ours _une divinité malfaisante_ sous sa forme monstrueuse de grizzly géant qui s’apprêtait à les dévorer. Leurs prières au grand Manitou _ Wakan Tanka dans la langue des Sioux_ furent entendues. Le grand esprit souleva le rocher sur lequel se tenait les adolescents à une telle hauteur que Mato ne put escalader ses flancs de pierre. Bien qu'il essaya de s'emparer de ses proies de tous les côtés, ses griffes acérées n'avaient pas assez de prise sur la pierre dure, mais laissèrent les stries que l'on voit sur les flancs du monolithe. Cette légende inclut de nombreuses variantes car plus de 20 tribus révèrent ce site. Elles y organisent des danses du soleil, établissent des huttes de sudation à ses pieds où les chamanes viennent méditer en recherche de visions. Des funérailles sont aussi organisées aussi au pied de la tour. 




La notoriété de ce monument naturel est précoce chez les blancs. Dès 1875, les premiers géologues vinrent étudier cette curiosité naturelle pour en déterminer l'origine. En 1892, les 5,45 km² de terrain au centre duquel se dresse le monolithe sont retirés de la liste des terres à céder en vertu du Homestead Act. En 1893, le terrain devient une réserve naturelle. La même année, la première ascension est organisée et attire déjà un millier de spectateurs. Enfin, le président Théodore Roosevelt classe Devils Tower comme le premier Monument National des États-Unis en 1906.



Source Wikipedia

Les géologues ont continué leurs études sur le monument, qui est classifié comme un laccolite, c'est à dire une remontée de magma _survenue il y a 50 millions d'années_ comme on peut en voir d'autres dans les Northern Black Hills et aux environs comme la Bear Butte à 100 km plus à l'est dans le Dakota du Sud. Ce magma n'a pas percé la surface et a refroidi lentement  en cristallisant en profondeur. La formation de fissures suivant un motif hexagonal résulte de la contraction du magma au début de son refroidissement. La "tour" actuelle n'a finalement été dégagée par l'érosion différentielle que récemment, car ce bloc compact de porphyre est beaucoup plus résistante que les couches de grès, de gypse, de calcaire et de schiste sédimentaire environnantes. 



Source Wikipedia

L'érosion a toutefois pu exploiter les fissures naturelles de sa structure colonnaire pour détacher des blocs par l'alternance du gel et du dégel de l'eau qui s'infiltre dans les fissures les plus fines, que l'on retrouve en grand nombre sous la forme d'un cône d'éboulis à ses pieds.


Source Wikipedia



Aujourd'hui, le monument est toujours très populaires auprès des visiteurs américains et internationaux. Il a accueilli près d'un demi-millions de visiteurs en 2016. 

Escalade sur les flancs de la Devils Tower
source Wikipedia

C'est une Mecque de l'escalade, mais comme le site est sacré pour les amérindiens, cette activité de loisir sacrilège est simplement interdite au mois de Juin pour respecter les traditions indigènes. Les grimpeurs chevronnés ont besoin de 4 à 6 heures pour accéder au sommet de la tour et de 2 heures pour en redescendre en rappel.
Le troisième dimanche du mois de Juin est la date de la fête des pères aux États-Unis.  A cette occasion, le Old Settler's Picnic rassemble les gens de la région pour des banquets, des concerts country, des concours de poésie "Cowboy", des jeux pour les enfants et des activités religieuses diverses. L'accès au parc risque d'être difficile pour les visiteurs étrangers en cette fin de semaine-là.
Au mois d'Août, le site est très fréquentés par les bikers qui circulent autour de Sturgis, SD, qui n'est jamais distante que d'1h1/2 de route (127 km).

Source Wikipedia

Le sommet de la tour s'élève à 1558 mètres d'altitude. Le parking et le centre d'accueil sur son flanc ouest se trouvent à environ 1300 mètres d'altitude. Un sentier fait le tour de la base de la tour en 2 kilomètres. Il y a cependant plus à faire qu'un tour d'une heure à Devils Tower. La réserve ménage 12 km de sentiers à travers la prairie et la pinède clairsemée qui couvre les collines qui offrent des vues superbes sous différents angles et permettent d'observer la flore et la faune de la région. On trouve beaucoup de petits animaux à Devils Tower National Monument, dont des colonies de chiens de prairie, des rongeurs typiques de la prairie dont le nom provient des "aboiements" avec lesquels ils propagent l'alarme quand ils repèrent des prédateurs qui s'approchent de la colonie.

Chiens de prairie
Source Wikipedia


Les infrastructures d'hospitalité sont au sud du monument au bord de la rivière Belle Fourche (altitude 1170 m). On y trouve un camping aménagé, une aire de pique-nique et les bâtiments de l'administration du parc. Un bureau de poste se trouve sur la route à l'entrée du monument, à l'est de la tour, près de l'intersection avec la route WY-196 qui dessert le site.

La rivière Belle Fourche traverse le monument.
source Wikipedia

Avec l'altitude modeste de la région, les étés sont très chauds, et l'après-midi n'est pas le meilleur moment de la journée pour randonner. Dans l'idéal, il faut visiter et randonner le matin, ou venir le soir pendant les deux heures dorées qui précèdent le crépuscule pour prendre de beaux clichés.

Source Pxhere

Depuis 2008, le Circle of Sacred Smoke, une sculpture créée comme un geste en faveur de la paix dans le monde par l'artiste Japonais Junkyu Muto, orne le Monument National. Cette sculpture représente le premier rond de fumée qui sort d'un calumet de la paix. Il honore l'affiliation de 20 tribus amérindiennes à cette montagne sacrée, lieu de pourparlers de paix et d'alliance entre les premières nations. On accède à ce monument dans le monument en voiture depuis l'aire de pique-nique ou par un sentier depuis le site baptisé "Prairie dog town", un talus abritant une concentration remarquable de terriers de chiens de prairie.

Visiter Devils Tower




Le monument national est assez isolé et n'offre que peu de services. Pour se ravitailler, les visiteurs doivent aller au nord à Hulett, à 16 km au nord, ou à Sundance,  45 km à l'est à l'intersection de l'autoroute I-90 et de la nationale US-14. Il n'y a aucune autre localité où l'on puisse trouver un motel, du carburant ou une épicerie à moins de 50 kilomètres à la ronde. 



source Wikipedia

Pour les non-campeurs qui veulent admirer la belle couleur que le monolithe prend pendant les deux heures dorées qui précèdent crépuscule, il faut impérativement loger à Hulett, une charmante bourgade "western" qui a su tirer parti de la notoriété de la Devils Tower voisine.
Pour une offre de service plus élaborée, Spearfish, une ville plus importante proche du monument se trouve dans le Dakota du Sud voisin. Elle est à 96 kilomètres, 1 heure de route à l'est, alors que la ville équivalente la plus proche dans le Wyoming, Gillette, 100 km au sud-ouest, est surtout connue pour être devenue le centre de service de la plus grande région de production de charbon des États-Unis dans les carrières d'extraction à ciel ouvert qui l'entourent de tous côtés dans le Thunder Basin.



Bien qu'elle soit plutôt excentrée, Devils Tower s'impose comme une étape sur la très longue route de 900 km qui sépare Yellowstone des Badlands (ou les 800 km entre Yellowstone et le Mont Rushmore). C'est un détour acceptable sur l'itinéraire de 320 kilomètres qui sépare Sheridan, aux pieds des Bighorns Mountains du Wyoming de Spearfish aux portes des Black Hills du Dakota du Sud. En effet, la visite Devils Tower n'impose qu'un détour de 50 kilomètres (1h), ce qui fait une étape de 370 km qui ne demande que moins de 4 heures de conduite. Quand on circule d'est en ouest, il est alors possible de consacrer 2 à 3 heures à la découverte tranquille de ce site magnifique tout en se dégourdissant les jambes avec une petite marche autour du monument et en terminant par un pique-nique avant de reprendre la route de l'ouest aux heures chaudes de l'après-midi. Par contre, la visite Devils Tower l'après-midi ne se fera pas dans les meilleures conditions en été quand on voyage d'ouest en est.



Spearfish est à 1h15 de route vers l'est et Sheridan à environ 2h45 de conduite vers l'ouest. En raison du climat de la région, la fin du printemps et le début de l'été entre le 15 Mai et le 15 Juillet est la période la plus favorable pour découvrir le monument.




Une autre variante d'itinéraire plus longue, Spearfish - DT - Hardin (502 km) permet de visiter Little Bighorn Battlefield National Monument le lendemain. Après la visite de Devils Tower, il faut filer à travers les plaines du Wyoming et du Montana jusqu'à Hardin pour trouver un hôtel en vue de visiter le champ de bataille le matin. Hardin, MT est à un peu plus de 400 kilomètres de Devils Tower par l'autoroute I-90, mais il est autorisé de rouler vite dans la région et cette distance peut être parcourue en moins de 4 heures. Plus courte de 10 km, la route par le nord via la route nationale US-212 demande un temps de trajet équivalent. Dans un voyage d'ouest en est, cette longue étape est paradoxalement préférable à l'étape plus courte au départ de Sheridan, avec la visite du champ de bataille de Little Bighorn le matin, et un arrêt-photo à la Devils Tower en fin d'après-midi.

Destinations à proximité

 

Theodore Roosevelt

Little Bighorn

Bighorn Mountains

Emigrant Trails

Deadwood

Wind Cave