mercredi 17 mai 2017

Wind Cave

Wind Cave National Park et les Southern Black Hills

1 étoile, intéressant

 

Sites présentés dans cet article


Wind Cave National Park
Hot Springs
The Mammoth Site
Black Hills Wild Horse Sanctuary
Jewel Cave National Monument
Custer - Crazy Horse memorial

 



Source Wikipedia  


Ambiance : Four Strong Winds - Neil Young, 1969

Le parc national de Wind Cave se trouve au sud-est de la région des Black Hills du Dakota du Sud. Il est limitrophe vers le sud du Custer State Park. 



Ce petit parc national protège 114,5 km² de plateaux calcaires dans sa partie occidentale, tandis que sa partie orientale est constituée de coteaux gréseux érodés sur les contreforts orientaux des Black Hills



Centre d'accueil du parc
source NPS

Troupeau de Bison dans la prairie
Source NPS

Wapiti mâle avec son velours
Source NPS
 
Bison avec un "cowbird" sur le dos
Source NPS

Route panoramique
source Wikipedia


Toutefois le véritable centre d'intérêt du parc national ne se trouve pas dans son écosystème de prairie et de forêt claire où les espèces caractéristiques des grandes plaines rencontrent les espèces caractéristiques de l'Ouest, ni dans le fait que la faune sauvage _notamment les bisons_ abonde dans ses limites, mais parce que le parc protège un dédale souterrain de 226 km de cavernes explorées à ce jour. 



La fissuration des couches calcaires au moment de la surrection des Black Hills a contribué à la formation de ces vastes ensembles de grottes dont une petite partie a été aménagée pour être ouverte aux visiteurs. Au plan géologique, la dalle calcaire dans laquelle le karst s'est développé, baptisée Madison, date de 350 millions d'années. Il s'agit d'un superposition de strates de calcaire et de dolomite formées à partir de coraux et de coquillages qui vivaient dans les mers chaudes et peu profondes qui recouvraient la région au début du Carbonifère, localement baptisé Mississippien. Cette couche a été recouverte ultérieurement par le dépôt d'autres sédiments plus récents. La puissance totale de la couche Madison où se trouvent les cavités que l'on visite aujourd'hui est de 90 mètres. Plissées et fracturées par le soulèvement du dôme granitique des collines centrales il y a 75 millions d'années, les strates sédimentaires ont été exondées et soumises à l'érosion continentale depuis 55 millions d'années. L'eau superficielle a exploité les fissures du plateau pour s'infiltrer et former des cavernes dans les couches de roche calcaire depuis des millions d'années. 
Le labyrinthe de Wind Cave est très ancien, et avec le soulèvement continu du continent, les cavernes les plus superficielles aujourd'hui ont été drainées et l'eau s'est infiltré plus en profondeur. Actuellement, le niveau de la nappe phréatique se trouve 150 mètres en-dessous de la surface à Wind Cave, et le processus de dissolution des calcaires et de formation de nouvelles cavernes se poursuit en contrebas, tandis que les cavités qui se visitent forment les niveaux supérieurs et moyens du karst. Asséchés, les niveaux supérieurs ont aujourd'hui cessé d'évoluer. Les cavernes ne sont pas éternelles, tôt ou tard, le plafond des cavités les plus superficielles finit par s'effondrer, ouvrant le passage à l'érosion.



Excentriques (cristaux d'aragonite) visibles dans les Wind Caves (Frostwork)
source Wikipedia

Le parc national Wind Cave a été créé en 1903 par décret du président Theodore Roosevelt, le moins célèbres des présidents sculptés sur le Mont Rushmore. C'est le premier parc national à avoir été créé pour préserver des cavernes aux États-Unis. Les frères Bingham découvrent par hasard en 1881 l'entrée naturelle de ces cavernes, un trou plutôt étroit d'où souffle un vent fort. Les indiens connaissaient déjà l'existence de ces "cavernes de vent" qu'ils tenaient pour sacrées. Des prospecteurs tentèrent leur chance sans succès dans ces cavernes dénuées de métal jaune. Après des tentatives avortées de mise en tourisme par des particuliers, l'administration fédérale retira ces terres publiques de la liste des terrains à céder à des colons potentiellement intéressés, et le président Roosevelt décida de les classer en en faisant le 8e parc national de l'histoire des États-Unis.


"Boxwork" 
Source Wikipedia

"Boxwork" 
Source Wikipedia

Tandis que les concrétions les plus classiques, stalactites et stalagmites, ne sont pas très abondantes, Wind Cave est connu pour ses formations en "casier" (Boxwork), un type assez inhabituel de concrétions souterraines qui se trouvent sur une étendue assez conséquente au plafond de la grande salle où les visiteurs accèdent au monde souterrain dans les tours guidés le plus populaires du parc (Caving Tour et Garden of Eden Tour). Il s'agit de minces stalactites de calcite qui forment des motifs maillés un peu à la façon des rayons dans les ruches.

"Popcorn"
source NPS

On trouve aussi des concrétions en forme de "Popcorn".


Visiter Wind Cave

 




Le centre d'accueil du parc national se trouve dans les Southern Black Hills à 93 km au sud de Rapid City (1h10), et à 17,5 km (1/4 d'heure de route) au nord de la petite ville de Hot Springs. Le parc d'état Custer est immédiatement adjacent au nord, et les deux centres d'accueils peuvent être reliés en moins d'un heure de route. Jewel Cave National Monument est un autre parc protégeant des cavernes administré par le NPS. Celui-ci se trouve à 52 km au nord-ouest de Wind Cave. Chemin faisant, la ville de Custer est à 32 km (1/2 h) au nord-ouest du centre d'accueil parc national.


Wind Cave Tour
source NPS


La première chose à faire quand on arrive dans le parc est de se rendre au centre d'accueil, qui ouvre tous les jours de 08h00 à 16h30. Il est recommandé d'arriver tôt le matin durant les mois d'été si l'on veut faire une visite guidée dans les cavernes (il n'y a pas de visites libres), car ces tours sont très populaires et sont vite complets. L'entrée dans le parc national est gratuite, mais les tours guidés sont payants, le permis America The Beautiful ne dispense aucun visiteur de contribuer pour la visite guidée. En arrivant tôt, on peut s'inscrire pour un des 5 tours guidés  dans l'après-midi et de consacrer la matinée à randonner en surface quand la chaleur n'est pas encore montée sur les plaines. Alternativement, si l'on ne veut pas randonner ou que le temps est menaçant, il est aisé d'aller à Hot Springs visiter le Mammoth Site par exemple en attendant l'heure du tour guidé.

Les visiteurs ont le choix entre cinq tours différents de longueur et de difficulté variable. Pour les personnes à mobilité réduite et les familles avec de jeunes enfants, il est recommandé de prendre le Garden of Eden Tour. La visite demande une heure, et on marche sur 400 mètres environ. On accède à la caverne et on en ressort par un ascenseur.
La température dans les cavernes est uniforme tout au long de l'année à +11,5°C. Il faut prévoir de bien se couvrir avant de commencer la visite, même quand il fait +38°C dehors.




Le Natural Entrance Tour dure 1h1/4 et demande une marche de 800 mètres et de gravir ou de descendre (plus souvent) environ 300 marches. Ce tour très populaire permet d'admirer les boxworks en milieu de circuit.

Le Fairgrounds Tour dure 1h1/2 et demande une marche de 800 mètres et de gravir 450 marches. Ce tour explore les niveaux supérieurs et intermédiaires des cavernes et permet d'admirer les différentes formations spéléologiques des cavernes.

Les rangers organisent un à deux Candlelight Tours par jour. Ce tour de 2 heures et de 1,6 km explore des sections moins aménagées du réseau de cavernes. Le tour est limité à 10 participants, auxquels on donne un seau de chandelles qui seront leur seule source d'éclairage pour l'intégralité du tour. Il est recommandé de réserver ce tour plusieurs jours à l'avance. Il est interdit de porter des sandales pendant ce tour.

Source Wikipedia

Le Wild Cave Tour est un choix approprié pour les visiteurs les plus aventureux. Tous les participants doivent être âgés de 16 ans ou plus, et les parents des mineurs doivent avoir signé une décharge au préalable. La visite ne parcourt que 800 mètres, mais une grande partie de ce tour demande de ramper, car il explore des parties des cavernes très basses de plafond. La durée du tour est de 4 heures, et il ne faut surtout pas être claustrophobe. Les visiteurs sont récompensés par des concrétions remarquables. Les visiteurs doivent être habillés en conséquence et ne pas craindre de se salir. La réservation à l'avance est obligatoire.

Paysage de prairie du parc
source NPS

Paysage forestier du parc
source NPS


En dehors des visites guidées des cavernes, le parc national offre 50 km de sentiers balisés, et il offre un bel écosystème naturel et des panoramas séduisants. Il y a des bisons un peu partout dans le parc et les randonneurs ne doivent pas perdre de vue que les bisons sont des animaux sauvages et dangereux et qu'il ne faut pas s'en approcher. 

On peut donc aisément consacrer une demi-journée ou une journée entière à la découverte du parc national Wind Cave lors d'une visite dans la région des Black Hills. Considérant sa petite taille, le parc national n'a qu'un simple camping, et celui-ci n'est pas équipé pour accueillir les camping cars, mais on trouve toutes les options d'hospitalité à proximité, que ce soit à Custer, à Hot Springs ou encore dans le Custer State Park.


Hot Springs



Bâtiment de grès du centre-ville
source Wikipedia
La petite ville de Hot Springs se trouve à la périphérie méridionale des Black Hills. Localité la plus proche du parc national, la  ville offre d'abord de bonnes options d'hébergement pour découvrir le sud-ouest du Dakota du Sud. En 1874, l'expédition Custer avait exploré la région. En 1879, après la reddition des indiens, Jennings l'un des membres de l'expédition qui avait repéré des sources chaudes revient sur ce site avec un journaliste de Deadwood. La nouvelle est publiée et notre entreprenant docteur trouve des associés pour fonder un établissement thermal à une époque où la prescription de cures était une pratique médicale très fréquente. La ville connait un réel succès et grandit rapidement durant la Belle Époque, période qui lui a laissé un patrimoine de bâtiments en pierre encore visible dans le centre ville. Ceux-ci sont taillés dans le grès rouge local qui affleure aux limites méridionales des Black Hills.


Source Wikipedia

On ne trouve pas de sources chaudes en plein air à Hot Springs, mais quelques établissements captent des eaux de sources naturelles. Le principal est Evans Plunge Indoor Pool and Mineral Spa qui existe depuis 1891. C'est une attraction populaire auprès des familles qui séjournent à Hot Springs, surtout pendant les chaudes après-midi d'été. Si vous ne voulez pas côtoyer d'enfants et préférez recevoir des soins, il faut plutôt vous rendre au Red Rock River Resort, un luxueux hôtel-spa installé dans des bâtiments historiques de la Belle Époque.


Source Wikipedia

Source Wikipedia


Source Wikipedia

En 1974, des engins de chantier mettent au jour une ancienne caverne effondrée qui a été obstruée par des sédiments. Dans la boue, on trouve les squelettes bien conservés de mastodontes qui ont été piégés dans cette fosse durant l'ère glaciaire. Le Mammoth Site est sans doute la visite la plus intéressante de Hot Springs et mérite bien quelques dollars et une heure ou plus de votre temps.

En 1988, Dayton Hyde fonda un refuge pour les chevaux sauvages, le Black Hills Wild Horse Sanctuary sur une propriété de 4 450 ha sur les rives de la Cheyenne River 20 km au sud de Hot Springs. Si vous séjournez suffisamment longtemps dans la région, cela peut être une option de visite intéressante dans les environs.


Custer et le mémorial Crazy Horse




L'expédition Custer de 1874 confirma la trouvaille de pépites d'or dans les alluvions de la French River à proximité du site où fut fondée la ville qui a été baptisée Custer. Une éphémère ruée vers l'or s'ensuivit en 1875 avant de se déplacer ensuite vers le nord et la région de Deadwood. La petite ville de Custer n'a cependant pas disparu, et c'est un bon camp de base possible dans la région des Southern Black Hills, proche à la fois de Custer State Park, de Wind Cave National Park, de Jewel Cave National Monument et du Crazy Horse Memorial. Cependant, comme la majorité des localités de la région, la bourgade n'a pas beaucoup de caractère en elle-même.


Jewel Cave National Monument
Source Wikipedia

Le monument national Jewel Cave se trouve 21 km à l'ouest de Custer à proximité de la route nationale US-16. Plus de 290 km de galeries ont déjà été reconnues dans ce second site classé d'importance nationale de la région avec Wind Cave. Découvertes par les frères Michaud en 1900, les cavernes furent vendues au gouvernement après une tentative infructueuse de mise en tourisme et le président Roosevelt classa les cavernes comme monument national en 1908. Comme à Wind Cave, il y a des tours guidés des cavernes de longueur et de difficulté variée. Comme à Wind Cave encore, il faut s'y prendre en avance pour réserver un tour en été, car ceux-ci sont très populaires et l'agenda se remplit vite. Comme à Wind Cave enfin, il faut se couvrir chaudement, considérant que la température des cavernes ne dépasse jamais +9,5°C même au plus chaud de l'été.

Le monument démesuré de Crazy Horse sculpte la plus haute colline des environs de Custer
Source Wikipedia

Vue du monument par en-dessous
Source Wikipedia

Le mémorial dédié à Crazy Horse est certainement l'attraction la plus originale aux environs de Custer. Pendant 14 ans, les amérindiens ont observé avec amertume la sculpture du Mont Rushmore. En 1948, sept ans après l'achèvement des statues, le chef Sioux Standing Bear convainquit le sculpteur Korczak Ziolkovski de créer un monument en l'honneur du chef Crazy Horse pour montrer aux blancs que les amérindiens ont aussi de grands héros. Ziolkovski conçoit alors la plus grande sculpture du monde, un haut relief équestre du chef Sioux qui conduisit ses guerriers à leur seule victoire sur la cavalerie américaine à Little Bighorn en 1876, précisément la bataille où le lieutenant-colonel Custer fut tué. Le monument voit le jour sur une falaise de granit située à 10 km au nord de Custer, une œuvre qui, quand elle sera achevée, fera 195 mètres de long et 172 mètres de hauteur. Ziolkovski a travaillé seul jusqu'à sa mort en 1982. Sa veuve, morte en 2014 et sept de leurs dix enfants sont restés impliqués dans la construction qui se poursuit encore. Le visage du guerrier a été inauguré officiellement en 1998. 

Modèle réduit du projet
Source Goodfreephotos

Le chantier est géré par une fondation qui finance les travaux avec les recettes des visites du site et des campagnes nationales de levée de fonds. Le site doit aussi accueillir une université et un centre d'entraînement médical pour les amérindiens. 

Le visage de la statue, seule partie achevée du projet
Source Wikipedia

Le projet est controversé parmi les tribus. Faisant remarquer que le chef Crazy Horse ne s’est jamais laissé photographier de son vivant, certains chefs traditionalistes jugent ce projet sacrilège. Quoi qu'il en soit, les travaux progressent très lentement...

Destinations à proximité

 

Custer SP

Mt Rushmore

Deadwood

Devils Tower

Bighorn Mountains

Emigrant Trails

Nebraska Panhandle

Rapid City

Badlands