vendredi 1 juin 2018

Cariboo

L'or de la Colombie Britannique

2 étoiles, mérite le détour




Sites présentés dans cet article


Prince George
Fort St James
Barkerville Heritage Town
Bowron Lakes Provincial Park


Cariboos vues depuis Isaac Lake, Bowron Lake provincial Park 
source Wikipedia

Ambiance : "Deborah's Theme" (Once Upon a Time in America) - Ennio Morricone, 1968 



Le haut bassin du Fraser est borné à l'est par la chaîne des monts Cariboos, ainsi nommée en raison de sa population de caribous des montagnes. Terminaison septentrionale des Monts Columbia, les Cariboos font partie des cordillères des Rocheuses Canadiennes, mais elles sont séparée de la chaîne des Hart Ranges qui prolonge les Rockies proprement dites à l'ouest du Mt Robson par la grande vallée du Sillon des Rocheuses (Rocky Mountains Trench) que descend le cours supérieur du Fraser.



Les plateaux centraux de Colombie Britannique s'abaissent en leur centre dans la région de Prince George, située à 575 m d'altitude sur les rives du Fraser à la confluence de la Nechako River. Ce site en fait donc un carrefour naturel de voies de communications, et il n'est pas étonnant que la principale ville du nord de la province (86,600 hab. seulement) se soit développée autour de son carrefour ferroviaire après 1914. 
La vallée du Fraser fournit une voie d'accès naturelle aux monts Columbia. C'est par là que les chercheurs d'or se sont dirigés vers les montagnes dans les années 1858-1862 lors de la ruée vers l'or des Cariboos qui a été décisive dans l'histoire de la province. 
Les placers les plus riches ont été découverts en amont de la vallée  de la Willow River, et la ville de Barkerville est devenue l'épicentre de la ruée vers l'or. Restaurée, Barkerville a été convertie en musée vivant et attire à la belle saison les visiteurs qui se plaisent à se replonger dans la vie du 19e siècle. 
La trappe est l'autre ressource traditionnelle de la région. Commissaire du gouvernement chargé de négocier l'or avec les mineurs de Barkerville, John Bowron a laissé son nom à la région des lacs située en amont sur le versant nord-ouest des Cariboos.
Classée comme réserve de chasse en 1925, puis comme parc provincial en 1961, Bowron lakes Provincial Park est le joyau naturel de la région des Cariboos

 

Prince George



Vue aérienne de Prince George
source Wikipedia

L'explorateur Simon Fraser est le premier européen à reconnaître le potentiel du site de Prince George à la confluence du Fraser et de la Nechako River. Il fonde un poste de traite pour le compte de la Compagnie du Nord-Ouest qu'il baptise Fort George en l'honneur de l'héritier du roi d'Angleterre en 1807. Isolé, le poste végète, et il n'est pas desservi par la première ligne de télégraphe tirée dans la région en 1867. Les prospecteurs remontent la vallée du Fraser jusqu'à Quesnel avant de bifurquer vers l'est et s'engager dans les montagnes. La ville de Quesnel, située 120 km en aval de Fort George devient provisoirement la petite capitale des Cariboos.
La fortune de Prince George revient au 20e siècle, lorsque le Grand Trunk Pacific Railway recherche un itinéraire pour connecter Edmonton à l'océan Pacifique. La rumeur circule dès 1903 comme quoi Fort George se trouve sur le tracé retenu par les ingénieurs, des colons affluent à partir de 1906 et une ville sort de terre en 1909. Le chantier du chemin de fer débute en 1910, Le franchissement du Col de Yellowhead est achevé en 1912, tandis que la ligne du Grand Trunk Pacific Railway relie Prince George à Prince Rupert en 1913, la ligne en direction de Vancouver est inaugurée en 1914, et la ville de Prince George _devenue un carrefour ferroviaire stratégique au centre de la province_ est finalement incorporée en 1915.
La ville attire les scieries et devient un centre industriel. Elle l'est restée à ce jour et ne présente que des attraits touristiques limités.
Toutefois, deux musées méritent une mention.


Source Wikipedia

Le BC Railway and Forestry Museum permet d'explorer l'histoire de la région, tandis que The Exploration Place est un musée scientifique à visée pédagogique.



Si Prince George a peu d'atouts pour retenir les visiteurs, sa situation de carrefour de voies de communication est telle que tous les voyageurs qui traversent la Colombie Britannique passent par elle. La ville est traversée par la Route Transcanadienne n°16 "Yellowhead Hwy", qui la relie vers l'est à Jasper (375 km, moins de 4h de route) et Edmonton (740 km, 7h30 de conduite) en remontant la vallée du Fraser et en franchissant la ligne de partage des eaux continentale par le col Yellowhead
Du côté Ouest, la Route de Yellowhead (Yellowhead Hwy) relie Prince George au port de Prince Rupert sur la côte Pacifique en 720 km (8h de conduite). 
la route BC-97 "Cariboo Hwy" est l'axe de communication méridien qui connecte le nord et le sud de la province. En direction du sud, la route BC-97 dessert Williams Lake (240 km, 2h30), puis permet de rejoindre la Route Transcanadienne n°1 à Cache Creek (440 km, 4h45) aux portes du Canyon du Fraser ou la Sea-to-Sky Hwy (Bc-99). Whistler est distante de 630 km (7h30 de conduite) et Vancouver se trouve à 750 km par la Sea-to-Sky Hwy (9h de conduite) ou à 790 km par l'itinéraire plus rapide de la Route Transcanadienne à travers le Canyon du Fraser (8h30 de conduite).
La route BC-97 se poursuit au nord de Prince George et dessert Dawson Creek 400 km (4h15) en direction du nord-est après avoir franchi la ligne de partage des eaux continentale par le Pine Pass

 

Fort St James

 

La Nechako River conflue avec le fleuve Fraser à  Prince George. Quand on remonte le cours de cette rivière, on atteint rapidement la confluence d'une autre rivière importante, la Stuart River

 
Lac Stuart
source Mapio

Celle-ci est l'émissaire du Stuart Lake, un vaste lac naturel long de 77 km situé à 160 km, 2 heures de route au nord-ouest de Prince George.
En 1806, l'explorateur Simon Fraser fonde pour le compte de la Compagnie du Nord-Ouest un poste de traite de la fourrure sur les rives du Stuart Lake près de la tête de la rivière. Ce poste de traite est le premier établissement européen sur le territoire du nord de ce qui est devenu la Colombie Britannique. 

Le drapeau de la CBH flotte sur le Fort
source Mapio

Après la fusion des deux compagnies concurrentes en 1821, Fort St James devient le principal poste de traite de la Compagnie de la Baie d'Hudson (CBH) à l'ouest de la ligne de partage des eaux continentales. Cette activité de traite perdure jusqu'en 1952, même si le troc est remplacé par des échanges en espèces sonnantes et trébuchantes dans les années 1870 quand le territoire est incorporé en province. 

Entrepôt général, Fort St James
source Mapio

Le gouvernement canadien rachète l'ancien fort dès 1948 et le restaure pour l'ouvrir comme un Lieu Historique National administré par parcs Canada. Le fort a été restitué dans son état de 1896. On visite divers bâtiments reconstitués où des figurants en costume proposent des activités et racontent des anecdotes aux visiteurs. L'entrepôt général expose une belle collection de fourrures. Le centre d'accueil propose des expositions et un film qui raconte l'histoire du site. Bien qu'il occasionne un détour de 110 km (aller-retour) depuis Vanderhoof au nord de la Route Transcanadienne n°16, c'est un détour recommandé aux voyageurs qui font la route entre Prince George et la côte Pacifique. Il faut prévoir 1h de conduite et 3h à 4h pour la visite. Cela permet de donner un centre d'intérêt à une étape entre Prince George et Smithers, autrement assez monotone. Smithers est à 3h30 de route vers l'Ouest et Prince George à 2h du Fort St James vers le sud-est.

 

Barkerville


église anglicane de Barkerville
source Wikipedia


La plupart des voyageurs qui se rendent dans la région des Cariboos visitent Barkerville Heritage Town.


Cimetière de Barkerville
source Wikipedia

Il s'agit-là d'une de ces superbes machines à remonter le temps dont les canadiens ont le secret. 

Gold Rush Trail 1858-1862

Épicentre de la ruée vers l'or des Cariboos, Barkerville est sortie de terre en 1861 et fut baptisée du nom d'un des premiers prospecteurs à trouver de l'or dans la vallée, un anglais du nom de Billy Barker. La ville comptait près de 5,000 habitants dans les années 1860, dont 3,000 ouvriers chinois employés par la Kwong Lee Company of Victoria, une société minière. Détruite par un incendie en 1868 et reconstruite en 6 semaines, Barkerville prospéra encore jusque dans les années 1890. l'épuisement progressif des placers aurifères superficiels fit que la ville perdit petit à petit sa population sans tout à fait se vider. Elle connut un renouveau dans les années 1930, quand le prix de l'or était au plus haut, de nombreux chômeurs venaient tenter leur chance en prospectant les vallées environnantes. Cela valut au village de ne pas tomber en ruine, jusqu'à ce que le gouvernement provincial décide en 1957 de restaurer le village et de le transformer en écomusée vivant avec figurants en costumes d'époque. 


Le résultat est très réussi.

Mine hydraulique, source Wikipedia

Forge, source Wikipedia


Barkerville se situe à 190 km (2h30) au sud-est de Prince George, et seulement 86 km (1h15) à l'est de Quesnel. Compte-tenu des délais de route et de l'intérêt du musée, les visiteurs peuvent envisager de dormir sur place (on trouve des B&B dans le village) ou à Wells, 7 km en aval.

Bowron Lakes Provincial Park


Source Wikipedia

Barkerville et Wells peuvent aussi servi de camp de base pour une expédition nature en canoë sur la chaîne des Lacs Bowron


Ce parc magnifique se trouve en effet être accessible par une piste de 27 km qui relie Barkerville à Bear Lake Mercantile où l'on trouve l'administration du parc au bord du Bowron Lake. Une expédition dans ce parc demande de l'organisation et du matériel de camping. Il faut réserver sa visite plusieurs mois à l'avance pour obtenir un permis. Le nombre de campeurs autorisés à partager un même site de camping pour la nuit est limité à 14 personnes, ce qui explique le système de permis. 



Les lacs forment un circuit qui minimise le portage des canots, mais  qui demande de pagayer pendant plusieurs jours. Le circuit demande 5 jours, sans compter les temps de route avant et après le circuit. C'est un tourisme actif pour des gens en pleine forme, qui seront récompensés par une véritable immersion en pleine nature dans une région d'une beauté époustouflante.


Una Lake
Source Wikipedia


Poursuivre le voyage aux environs


Mt Robson

Wells Gray

Chilcotin

Route de Yellowhead