vendredi 31 mars 2017

Utah

L'état de la ruche

3 étoiles, vaut le voyage

 

Sites présentés dans cet article

 

Notch Peak
Mirror Lake Highway
Uinta Mountains
Sundance - Timpanogos Mountain 


Delicate Arch, symbole de l'Utah 
source Wikipedia




Ambiance, Friend of the Devil, Grateful Dead, 1970

État du Grand Sud-Ouest des États-Unis, l'Utah (abréviation UT) occupe l'angle nord-ouest de la région des Four Corners
Son territoire se compose de deux rectangles, un grand au sud, un petit au nord, d'une superficie de 220,000 km² qui s'étend entre 37°N et 42°N de latitude et entre 109°W et 114°W de longitude. 



Fondation de l'Utah

 

L'Utah est surtout connu comme le siège de la puissante Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (Later Day Saints, LDS), une religion née aux États-Unis en 1830 par un certain Joseph Smith qui a dicté le Book of Mormons, prétendument inspiré par l'Ange Moroni comme étant des parties perdues de la Bible. Comme suite du lynchage de Joseph Smith en 1845 dans l'Illinois, l'Utah a été fondé par les Mormons persécutés dans le Midwest qui se sont réfugiés sur les rives du Grand Lac Salé sous la conduite de leur second leader, Brigham Young en 1847. De leur siège de Salt Lake City, les Mormons ont essaimés à travers l'Ouest Intérieur, créant un vaste "empire" agraire baptisé "Deseret" qui présente les caractéristiques d'une théocratie. 

Deseret, un projet XXL

Dès 1849, ils souhaitent incorporer "Deseret" en état et adhérer aux États-Unis d'Amérique. Mais ils se heurtent à nouveau à une vive hostilité qui se concentre autour de leur pratique de la polygamie. Leur candidature est rejetée en 1850 et les autorités fédérales organisent le Territoire de l'Utah, à la tête duquel ils placent un commandement militaire. Le contentieux entre les Mormons et les fédéraux augmente et atteint un état d'ébullition durant les années 1856-1858. Brigham Young est contraint à la démission, et le gouverneur territorial Cummings s'impose, ce qui met un terme à la tentative de création d'un état théocratique Mormon au Far West
L'Utah se trouve sur la route de la Californie. C'est pourquoi la première ligne transcontinentale de télégraphe passe par Salt Lake City en 1861 et la première ligne de chemin de fer transcontinentale est achevée en 1869 quand les équipes venues de l'ouest et de l'est réalisent leur jonction au nord du Grand Lac Salé. Sorti de son isolement, l'Utah cesse d'être un territoire exclusivement Mormon, même si ces derniers constituent encore l'écrasante majorité de la population blanche au 19e siècle. L'église LDS abolit la polygamie officiellement en 1890, ouvrant la voie à une candidature renouvelée pour incorporer l'Utah en tant qu'état. La chose est faite en 1896, date à laquelle l'Utah devient le 45ème état membre des États-Unis d'Amérique.



Son territoire de près de 220,000 km² s'étend entre 37°N et 42°N de latitude et entre 109°W et 114°W de longitude. Sa population est estimée à un peu plus de 3 millions d'habitants en 2016, dont toujours une majorité de Mormons (55% de la population de l'état). Plus du tiers de la population de l'Utah est relativement concentrée dans la région métropolitaine de Salt Lake City (1,2 millions). 

 

Le contentieux environnemental en Utah

 

L'Utah est un champ de bataille opposant conservateurs et  libéraux sur l'utilisation et la mise en valeur du territoire. L'économie de l'Utah s'est construite sur l'exploitation des ressources naturelles, l'eau pour le développement d'une agriculture irriguée par les Mormons, le charbon, le pétrole et le gaz naturel, les minerais métalliques, et même le bois et les pâturages pour l'élevage extensif. Tous ces groupes d'intérêts, très conservateurs, dominent encore le congrès de l'Utah et sa classe politique.
Le problème vient aujourd'hui du fait que le développement de l'Utah repose de plus en plus sur la mise en tourisme de ses paysages spectaculaires et attire de plus en plus de nouveaux résidents qui n'adhèrent ni à l'église LDS, ni aux conceptions conservatrices dominantes en Utah. Ces nouveaux venus font valoir que la protection de l'environnement est une ressource économique bien plus importante que l'exploitation minière ou l'agriculture. La mise en tourisme de la nature demande un certain degré de protection de l'environnement qui a un effet d'éviction sur d'autres formes de mise en valeur plus traditionnelles pour des usages agricoles, forestiers et miniers.




Or, près de 65% des terres de l'Utah sont en fait propriété fédérale, sans compter les réserves indiennes. Le vieux contentieux qui a opposé les Mormons aux fédéraux durant tout le 19e siècle est toujours sensible. C'est en Utah que la défiance envers les autorités fédérales est la plus vive de tout l'Ouest américain.


 


Ces représentations conflictuelles de l'environnement sont à l'origine d'un contentieux politique persistant entre Salt Lake City et Washington qui a pris un tour aigu au tournant du siècle après la création controversée du vaste Grand Staircase Escalante National Monument en 1996 par l'administration (démocrate) Clinton en dépit de l'hostilité de la classe politique conservatrice de l'Utah. ce conflit a été redoublé en 2016 par la création polémique du vaste Bear Ears National Monument par l'administration (démocrate) Obama en toute fin de mandat. Dans les deux cas, Washington s'est appuyé sur une coalition d'associations locales et nationales de défenseurs de l'environnement soutenues par les tribus amérindiennes qui voient dans la création des aires protégées une sorte de revanche sur les spoliations de terres dont elles ont été victimes au 19e siècle.




C'est pourquoi la suppression des deux monuments nationaux controversées est devenue un thème de campagne pour le candidat conservateur à l'élection présidentielle de 2016, et après son élection surprise, le Président Trump a "tenu ses promesses" en venant à Salt Lake City en Décembre 2017 pour supprimer par décret présidentiel le Grand Staircase Escalante National Monument et le remplacé par trois nouveaux monuments nationaux couvrant un territoire moitié moindre et pour supprimer le tout nouveau Bear Ears National Monument, même pas encore opérationnel, pour ne conserver que 15% de sa superficie dans un monument national beaucoup plus restreint et un "Scenic Corridor" au voisinage du parc national de Canyonlands.

Défenseurs de l'environnement et tribus indiennes s'organisent pour attaquer cette décision en justice, mais une exégèse juridique de l'Antiquity Act of 1906 qui confère le pouvoir de faire et défaire les aires protégées fédérales au seul Président des États-Unis a déjà montré que le président Trump est tout à fait dans son droit, et que sa décision à des précédents, certes anciens, mais qui devraient suffire à faire débouter les plaignants.


Géographie de l'Utah

 

Le territoire de l'Utah se subdivise en trois parties très différentes. A l'ouest s'étend la région Basin and Range, bassin endoréique du Grand Lac Salé.  Après que l'Amérique du Nord ait englouti le Rift Medio-Pacifique il y a 30 millions d'années, le Sud-Ouest du territoire des États-Unis est entré dans un processus d'étirement crustal. Les géologues estiment que la largeur est-ouest du Grand Bassin dans l'Utah et le Nevada a doublé durant les dernières 18 millions d'années. La croute continentale s'étire et s'amincit, elle est traversée de failles qui séparent des blocs qui se soulèvent ou s'affaissent. Mais la poussée mantellique soulève toute la région en altitude, et provoque des intrusions magmatiques, dont certaines forment des massifs volcaniques qui percent la surface, d'autres refroidissent lentement en profondeur et forment des massifs granitiques.


Carte du Far West à la fin de la dernière glaciation, période des Missoula Floods (15, 000 ans avant le présent) 


La plus grande part de cette région a été recouverte par les eaux du Lac Bonneville durant les glaciations quaternaires, Son niveau d'eau se situait 273 mètres plus haut que celui du Grand Lac Salé qui en est le maigre vestige. Ce lac s'est vidé d'un seul coup il y a 15,000 ans quand une gorge s'est creusée dans l'Idaho à la suite de séismes et d'éruptions volcaniques, déversant les eaux du lac vers le nord-ouest dans des inondations cataclysmiques connues sous le nom de Missoula Floods.

Sevier Lake dans l'ouest de l'Utah
source Wikipedia


Le Nord-Ouest de l'Utah porte les traces de ce cataclysme. Le lac a laissé derrière lui des playas, vastes plaines de sel qui occupent le fond du lac asséché ou des lagunes d'eau saumâtre comme le Sevier Lake.


La falaise de Notch Peak
source Wikipedia

Ces bassins séparent des blocs soulevés qui forment parfois des montagnes escarpées, comme le Notch Peak (alt. 2,940 m), une falaise calcaire presque verticale de 760 mètres de haut qui surplombe une playa d'un dénivelé asymétrique total de 1600 mètres dans l'ouest de l'Utah. 


source Wikipedia 

Ce massif montagneux est visible au nord de la route nationale US-6 / Us-50 qui connectent le parc national Great Basin, situé dans le Nevada, au territoire de l'Utah.

Le Great Basin est borné à l'est par les cordillères des Rocheuses Occidentales, dont le massif des Wasatch Mountains au nord qui surplombe Salt Lake City, et se prolonge vers le sud par le Pahvant Range et l'escarpement occidental du Markagunt Plateau. Tous ces massifs résultent d'un escarpement de faille actif qui a soulevé le bloc oriental d'environ 1,500 mètres par rapport au blog occidental durant les 6 dernières millions d'années. 

La Timpanogos Mountain (alt. 3580 m), l'un des sommets des Wasatch Mountains surplombe la station de ski de Sundance
source Wikipedia

Les reliefs des Wasatch Mountains ont été sculptées par les glaciers quaternaires pour former les plus beaux paysages alpins de l'Utah et lui vaut d'avoir quelques unes des stations de ski les plus réputées des États-Unis comme Sundance ou Park City.

Le massif de la Timpanogos Mountain en hiver
source Wikipedia

Au nord et à l'est de Salt Lake City, deux chaînes de montagnes moins spectaculaires séparent l'Utah du Wyoming. La Bear River Range est orientée nord-sud au nord de Salt Lake City

Paysage des Uintah Mountains
source Wikipedia

La chaîne des Uinta Mountains est orientée d'est en ouest à l'est de Park City. Cette chaîne offre des reliefs aux formes plus arrondies que les Wasatch Mountains, mais on y trouve le plus haut sommet de l'état, le Kings Peak qui culmine à 4123 m d'altitude. 


Kings Peak
source Wikipedia

Les randonneurs apprécient les Uinta Mountains en saison estivale. 



La Mirror Lake Highway (UT-150) est une route panoramique qui part à l'assaut du massif à l'est de Park City et permet d'en découvrir de nombreux sites naturels aménagés dans le cadre de l'Uinta -Wasatch - Cache National Forest, dont de très nombreux lacs.

Désert du San Rafael Swell dans le centre de l'Utah
source Wikipedia

Le Sud-Est de l'état forme la section nord-ouest du Plateau du Colorado. C'est un vaste ensemble de hauts plateaux sédimentaires dominés par quelques massifs volcaniques et érodés par le fleuve Colorado et ses affluents en canyons spectaculaires. Le Plateau du Colorado recouvre environ la moitié de la superficie de l'Utah, la grande majorité des 18 millions de visiteurs qui viennent chaque année dans l'Utah se concentrent dans cette seule partie du territoire. Ses paysages extraordinaires abritent les 5 grands parcs nationaux de l'Utah 


Utah Mighty Five


Les cinq parcs nationaux de l'Utah s'alignent grossièrement selon un axe nord-est - sud-ouest au nord du fleuve Colorado.


Source : J.M. Zaninetti, 2011


Le parc national des Arches est mondialement connu  pour sa concentration de plus de 300 arches naturelles creusées dans le grès par l'érosion.







Source : J.M. Zaninetti, 2011

Le parc national de Canyonlands est un proche voisin de celui des Arches. Situé au centre du plateau, il protège la confluence du Colorado et de la Green River. C'est un parc très sauvage aux paysages immenses et désolés dont certaines parties (The Maze) sont très difficiles d’accès. 




Temple of the Sun, l'un des monolithes spectaculaires de la Cathedral Valley, un secteur d'arrière pays très isolé au nord du parc national
source Wikipedia

Le parc national de Capitol Reef s'étire le long du Waterpocket Fold, un plissement géologique qui a favorisé la formation de paysages spectaculaires. Ce parc a un vaste arrière pays spectaculaire, mais difficile d'accès.



Source : J.M. Zaninetti, 2011

Ce petit parc national draine des foules de visiteurs qui viennent admirer la Silent City de hoodoos sculptés par l'érosion dans sa falaise orangée. En haute saison, vous devrez patienter pour monter à bord des navettes du parc pour éviter les galères de parking.

5. Zion


Source : J.M. Zaninetti, 2011

La trop célèbre vallée de la Virgin River forme un canyon multicolore qui attire depuis un siècle des millions de visiteurs, ce qui pose malheureusement de sévère problèmes de congestion aujourd'hui qui privent en grande partie cette vallée spectaculaire de sa magie de Mars à Octobre.




Les parcs nationaux n'épuisent pas les centres d'intérêt de l'Utah, loin de là. Des itinéraires de découverte centrés sur l'Utah sont proposés dans l'article consacré au voyage dans le Grand Sud-Ouest des États-Unis. De nombreux articles de ce blog sont consacrés à ses beautés, principalement naturelles.


Liste des articles consacrés à l'Utah



Utah - Mts Uinta et Wasatch, Notch Peak (cf. ci-dessus dans cet article lui-même)

Salt Lake City - Great Salt Lake


Dinosaur National Monument



Canyonlands et environs de Moab

La région disputée des sites archéologiques des Four Corners


Monument Valley (dont une partie est en Utah)


Page et Lake Powell, si Page et le Glen Canyon Dam sont en Arizona, le Lake Powell lui-même s'étend sur le territoire de l'Utah. 

Utah Scenic Route 12 et les aires protégées controversées de la région d'Escalante 




Snow Canyon et les environs de St George