lundi 20 août 2018

North Island

L'appel de l'océan

2 étoiles, mérite le détour


Sites présentés dans cet article


Port McNeill
Alert Bay
Sointula
Telegraph Cove
Broughton Archipelago
Port Hardy
Cape Scott Provincial Park
Sentier de la Côte Nord 


Randonneur solitaire sur les plages du Cape Scott
source Wikipedia




Ambiance : Song of the Seas - Vangelis , 1996 



Si vous interrogez les habitants de Victoria sur le nord de l'île de Vancouver (Northern Island), c'est-à-dire, la moitié du territoire située au nord de Campbell River, ceux-ci tenteront de vous dissuader de vous y rendre en vous assurant qu'il n'y a rien à faire ni à voir par là bas. Les habitants du nord vous rétorqueront que ceux du sud disent cela sans savoir de quoi ils parlent.



Carte régionale


Il est vrai qu'ils sont une faible minorité, le nord de l'île est à peine colonisée. Pratiquement inculte, on n'y trouve que de petites communautés de pêcheurs et de bûcherons, et une seule route, la "North Island Hwy" BC-19 qui relie Campbell River à Port Hardy en 235 km (2h30 de conduite). Ce n'est pourtant pas le désert boisé que certains prétendent, et on y trouve de véritables joyaux qui méritent quelques jours de visite si vous passez dans la région.
La North Island Hwy est une bonne route, relativement peu fréquentée, elle traverse l'intérieur des terres avec un tracé sinueux qui emprunte les vallées qui séparent les moyennes montagnes de la région jusqu'à retrouver le littoral à Port McNeill, presque 200 km au nord de Campbell River (2h10), une étape incontournable si vous voulez visiter les îles de l'archipel dans les Queen Charlotte Straits.  
Le nord de l'île de Vancouver a un climat assez différent de celui qui prévaut dans le reste de l'île. L'hiver est assez semblable, frais et très humide, mais l'été est moins ensoleillé, avec un taux d'ensoleillement qui ne dépasse guère 40-42% du temps au meilleur de la saison (Juillet à Septembre), plus frais (maximales moyennes de +18°C en Juillet-Août) et plus humide (moyenne de 11 jours avec de la pluie en Juillet, 12 en Août). Certains apprécieront le répit et la fraîcheur que cette région isolée et tranquille offre par rapport aux destinations situées plus au sud.


Temps couvert sur les côtes de la Northern Island
source J.M. Zaninetti, 2018


Port McNeill


Petit centre de service de 2,500 habitants, la ville de Port McNeill n'a pas d'intérêt touristique en elle-même, mais elle est le port qui connecte Alert Bay et Sointula à l'île de Vancouver. C'est aussi un excellent camp de base pour l'observation des cétacés en mer pour les voyageurs qui ne séjournent que 2 nuits sur place dans la région, Port McNeill est beaucoup plus accessible que les autres communautés du nord de l'île (Northern Island) et constitue un camp de base pratique pour les roadtrippers pressés qui veulent découvrir la richesse de la faune marine de la région sans y séjourner trop longtemps.

Vous pouvez donc y dormir avant d'emprunter le ferry pour Sointula ou pour Alert Bay. Toutefois, je ne mentionne Sointula que pour mémoire. Cette colonie finlandaise a été fondée sur Malcom Island, la plus grande des îles de l'Archipel Broughton. Signifiant "Harmonie" en finnois, Sointula a été fondé au début du 20e siècle par d'anciens mineurs de charbon de Nanaimo qui avaient immigré précédemment en provenance de Finlande. Sointula a été créé comme une communauté égalitaire et utopique. C'est une destination hors du temps idéale pour une retraite paisible et méditative en pleine nature.


Alert Bay




Alert Bay sur Cormorant Island
source J.M. Zaninetti, 2018

Tous les guides de voyages sont unanimes pour louer le détour sur Cormorant Island (5 km²), l'une des plus petites îles, mais la plus densément peuplée, avec environ 600 habitants. Le village d'Alert Bay est la seule communauté habitée de l'île. Elle se trouve à 45 minutes de ferry à l'est de Port McNeill. La population d'Alert Bay se partage pour moitié entre les descendants de colons européens et les indiens Namgis.


U'Mista Cultural Center
source Wikipedia

Il faut visiter Alert Bay pour les totems qui ornent le cimetière Nimpkish et pour son musée, le Centre Culturel U'Mista. ce musée abrite l'une des collections les plus importantes de masques de cérémonie liés à la cérémonie du Potlatch


Coiffe de cérémonie Namgis utilisée dans les cérémonies du Potlatch
UBC Museum of Anthropology, Vancouver
source Wikipedia

Ces collections avaient été confisqués par les autorités canadiennes en 1922 à une époque où elles combattaient les coutumes ancestrales amérindiennes et tentaient d'assimiler de force les premières nations. Des centaines d'objets ont été restitués en 1980 et constituent dorénavant la pièce maîtresse des collections du musée.



Parc écologique de Cormorant Island
source Wikipedia

Sur l'autre côté de l'île, le Parc écologique protège des marais et une forêt primaire de toute beauté. 



Grand Totem Alert Bay
source Wikipedia

L'île est connue pour sa grande maison communautaire et le totem de 53 mètres de haut qui a longtemps détenu le record du totem le plus haut du monde avant d'être détrôné par celui qui a été érigé à Victoria récemment. L'un et l'autre se trouvent au nord de la petite ville. Pour les visiteurs qui veulent s'immerger dans la culture des premières nations et faire des sorties en mer, il est préférable de séjourner à Alert Bay où l'on trouve un ou deux B&B. Pour cela, il faut donc séjourner au moins 3 nuits dans le nord de l'île (Northern Island), dont au moins 1 nuit sur Cormorant Island elle-même.


Telegraph Cove



Le port minuscule de Telegraph Cove se situe à l'est de Port McNeill à l'écart de la route principale.

Telegraph Cove
source J.M. Zaninetti, 2018

Née comme une simple cabane pour abriter un relais télégraphique en 1911, Telegraph Cove s'est réinventée pour devenir l'une des principales destinations touristiques qui attirent des voyageurs dans le nord de l'île de Vancouver.

Telegraph Cove 
source J.M. Zaninetti, 2018


Depuis le Commandant Cousteau dans les années 1980, les touristes viennent à Telegraph Cove en premier lieu pour pratiquer un tourisme d'observation de la faune basé sur l'eau, principalement les orques, nombreuses dans les environs (voir plus loin). 

Telegraph Cove 
source J.M. Zaninetti, 2018


Depuis 1991, l'ancien village a été reconverti en Resort écologique permettant aux visiteurs de séjourner plusieurs jours. Longtemps très isolée, la localité est dorénavant accessible par une route pavée de 15 km (prévoir 20') qui s'embranche sur la route BC-19, 10 km au sud des quais de Port McNeill (10'). Telegraph Cove se trouve à 200 km (2h20) au nord-ouest de Campbell River.

Port industriel voisin de Telegraph Cove 
source J.M. Zaninetti, 2018

Toutefois, la route d'accès à Telegraph Cove reste malaisée, et il faut faire attention aux camions de bois, car la station est proche d'un petit port industriel de traitement et d'expédition de convois flottés de bois sur le Détroit Johnstone

Observation de la faune


Que ce soit au départ de Port McNeill, d'Alert Bay ou de Telegraph Cove, des prestataires de loisirs locaux proposent des excursions en mer d'observation de la faune. Les orques (ou baleines tueuses) dont plusieurs bandes (pods) résident en permanence autour de l'archipel Broughton et dans les Détroits de Johnstone sont la principale attraction dans la région, même si ces tours permettent aussi d'observer les autres résidents de ces rivages, à commencer par les pinipèdes, otaries, loutres de mer, lions de mer et autres phoques qui constituent d'ailleurs le déjeuner favori des orques migratrices.








Orques dans le détroit Johnstone Strait qui sépare l'île de Vancouver du continent
source J.M. Zaninetti, 2018

Les excursions en bateau partent de Telegraph Cove, Alder Cove, Alert Bay ou encore même de Port McNeill. Les prestataires sont très professionnels et le succès des observations est garanti en été, mais  les bateaux n'ont pas le droit de s’approcher de plus de 200 mètres des animaux, et beaucoup préfèrent rester à au moins 400 mètres. Il peut arriver toutefois que les orques se dirigent vers le bateau, celui-ci met alors son moteur à l'arrêt et leur "cède le passage" en quelque sorte.
Dans ces excursions, il n'est pas rares comme cela a été notre cas, que vous observiez aussi des baleines à bosse et des aigles à tête blanche.



Aigle à tête blanche. Cette espèce d'oiseau pêcheur niche sur de grands arbres à proximité des eaux poissonneuses (mer et rivières) dans le nord-ouest de l'Amérique du Nord. Oiseau emblématique devenu très rare aux États-Unis en-dehors de l'Alaska, il se complaît par contre sur le littoral de la Colombie Britannique en été.
source J.M. Zaninetti, 2018



Orques résidentes dans le Détroit de Johnstone, Telegraph Cove
source Wikipedia

Les mêmes prestataires proposent aussi des excursions plus longues d'observation des ours sur les rives des fjords du continent tout proche vers le nord. 



Paysages des Queen Charlotte Straits, vue vers le continent et l'archipel Broughton
source J.M. Zaninetti, 2018
 
Un bras de mer étroit, baptisé Queen Charlotte Straits, séparent l'île de Vancouver et ses satellites Malcom Island (Sointula) et Cormorant Island (Alert Bay) de l'Archipel Broughton proprement dit et du continent.

Parc provincial de l'archipel Broughton
source Wikipedia

Après avoir admiré les paysages grandioses de l'archipel Broughton, protégés dans le cadre d'un parc provincial maritime (117,5 km² dont 20,6 km² de terres émergées), on entre dans la Grande Forêt Pluviale de l'Ours (Great Bear Rainforest) où les ours grizzlies, absents sur l'île de Vancouver, s'ébrouent tranquillement sur les plages à la recherche de nourriture de Mai à Octobre.


Observation des ours au printemps
source Wikipedia

Ces expéditions sur le littoral du continent étant plus longues, il faut prévoir la journée entière et au moins 2 nuits à Telegraph Cove ou à Alert Bay pour les entreprendre. ce sont aussi des sorties beaucoup plus onéreuses que les excursions d'observation des orques.

Port Hardy 


La petite ville de Port Hardy (4,000 hab.) est la dernière étape avant d'emprunter le ferry sur les routes du nord. Comme les traversées sont très longues, les ferries partent tôt le matin et arrivent tard le soir, ce qui signifie que vous devrez obligatoirement faire étape à Port Hardy. Port Hardy se trouve à 43 km à l'ouest de Port McNeill (0h30) et 65 km de Telegraph Cove (0h50). Victoria, la capitale provinciale, est distante de 500 km (5h30 de conduite sans compter les arrêts).


Totem à Port Hardy
source Wikipedia


Les routes maritimes du Nord


Le nord de l'île de Vancouver n'est pas un cul-de-sac. Il est possible de poursuivre son voyage en direction du nord en empruntant l'un des deux ferries dont les départs se relaient d'un jour à l'autre en haute saison, de fin Juin à mi-Septembre. Les ferries arrivent et repartent du terminal de Bear Cove, situé à 9 km de Port Hardy de l'autre côté de la baie.



Terminal de Port Hardy
source Wikipedia




Le ferry Discovery Coast Connector s'engage dans le fjord du North Bentinck Arm en direction de Bella Coola
source Wikipedia  


La ligne dénommé "Discovery Coast Connector" relie Port Hardy à Bella Coola en été avec 32 rotations entre le 20 Juin et la mi-Septembre, soit un bateau tous les 2 ou 3 jours en moyenne. Les navires partent à 7:30 du matin et la traversée dure 10 heures.


Le ferry Inside Passage passe au large du port de Bella Bella
source Wikipedia

Plus fréquentée, la ligne dénommée "Inside Passage" relie Port Hardy à Prince Rupert en été avec une rotation tous les 2 jours entre le 20 Juin et la mi-Septembre. Les navires partent à 7:30 du matin et la traversée dure 16 heures.



Dans un cas comme dans l'autre, c'est un voyage au long cours, mais aussi une croisière magnifique dans des eaux calmes abritées par les archipels et dans les fjords avec des paysages côtiers qui rappellent un peu les côtes de la Norvège, avec beaucoup moins de localités habitées, mais plus de baleines dont le souffle trahit la présence. 

Sentier de la Côte Nord

 


Ouvert depuis 2008, le Sentier de la Côte Nord, long de 43 km entre la Baie de Nissen aux limites du parc provincial du Cape Scott et la Baie de Shushartie, 46 km à l'ouest de Port Hardy (accessible en 1h15 par une piste non revêtue) s'efforce de rivaliser avec son célèbre cousin de la Côte Ouest. C'est une randonnée au long cours qui est réservée à des randonneurs équipés, aguerris et totalement autonomes. Les paysages littoraux sont de toute beauté quand le soleil est de la partie, mais le climat humide et variable de la région, même en été, implique de nombreux passages boueux qui en font une randonnée très ardue.

North Coast Trail, escalier obstrué
source Wikipedia

Sentier de la Côte Nord à marée haute
source Wikipedia

Sentier de la Côte Nord à marée basse
source Wikipedia

Sentier de la Côte Nord - Kelp sur la plage
source Wikipedia


Cape Scott



Le Cape Scott se trouve à la pointe extrême occidentale de l'île de Vancouver. Ce Finistère est protégé depuis 1973 dans le cadre d'un parc provincial qui a été étendu depuis à une superficie de 223 km². On accède à ce parc par une piste non revêtue de 70 km au départ de Port Hardy. Il faut prévoir près de 2 heures pour ce trajet aller-simple. Le parc n'attire principalement que des randonneurs au long cours qui campent dans l'arrière-pays du parc.


Baie San Joseph
Source Wallpaper_com




Baie San Joseph
Source Porthardy_ca

Visiter la Baie San Josef peut être envisagé comme un but d'excursion à la journée au départ de Port Hardy. Située à l'extrémité méridionale du parc et à proximité du parking d'accès, on peut rejoindre la baie en moins d'une heure de marche par un sentier d'accès long de 2,5 km. La baie s'explore en particulier à marée basse quand il est possible de marcher sur le sable entre les monolithes taillés par l'érosion des falaises.



Poursuivre le voyage aux alentours


Passage Intérieur

Strathcona