vendredi 29 juin 2018

Stewart-Hyder

Un avant-goût d'Alaska

2 étoiles, mérite le détour



Sites présentés dans cet article



Bear Glacier Provincial Park
Stewart
Hyder (Alaska)
Fish Creek Observation Platform (AK)
Salmon Glacier Scenic Viewpoint



Salmon Glacier
source Wikipedia


Ambiance : Blood Drips - Insomnia (bande-son originale) - David Julyan,  2002


La Route BC-37 porte le nom de Route Stewart-Cassier parce qu'elle dessert à l'ouest le port de Stewart par son diverticule, la route BC-37A qui s'embranche sur le tracé. 

Stewart vu du Portland Canal
source Wikipedia

Isolé au fond du long fjord (150 km) du Portland Canal sur lequel passe la frontière internationale, Stewart est le port le plus septentrional du Canada sur l'Océan Pacifique. Placée exactement sur la frontière de l'Alaska, passer par Stewart est le seul moyen d'accéder à la quasi ville-fantôme de Hyder en Alaska.  C'est pourquoi les États-Unis ne prennent même pas le soin d'établir un poste frontière à Hyder et que l'on parle de Stewart-Hyder comme d'une seule et même destination.


Stewart, BC
source Wikipedia

Stewart est très isolée. La petite ville frontalière se situe à 217 km au nord-ouest de l'embranchement de la route Stewart-Cassier (3h20) et de la Route de Yellowhead à Kitwanga. L'intersection de Meziadin Junction se trouve à 61 km (1h15) à l'est de Stewart. Terrace est à 4h30 de route (310 km) en passant par la Route des Totems (Kitwanga), et 5h30 (300 km) par la Nass Valley. Prince Rupert est à 6h de route (455 km), Smithers à 4h30 (325 km) et Prince George à 9h de route (700 km).
Vers le nord, Watson Lake (YT) est à 650 km (9h30) par la Route Stewart-Cassier



On ne vient donc pas à Stewart par hasard, mais à dessein pour deux raisons :
1. L'observation des ours grizzlies qui se rassemblent pour pêcher les saumons à la saison de la montaison, fin de l'été et début de l'automne, sur le Fish Creek à Hyder est la première raison qui attire des voyageurs.
2. D'autres viennent simplement admirer les paysages grandioses de glaciers et de montagnes des Chaînes Côtières qui forment la frontière du Canada et de l'Alaska.


Bear Glacier
source Wikipedia

La route 37A donne un aperçu de ces beautés naturelles en franchissant le col qui sépare la vallée où se trouve Stewart et le bassin versant de la Skeena River où se situe Meziadin Junction
Le Bear Glacier dégringole le versant nord de la montagne, suspendu au-dessus d'un lac aux eaux laiteuses. Un petit parc provincial protège le glacier et le lac.


Stewart


Avec ses airs de petite ville endormie du Far West, on a de la peine à s'imaginer que la population de Stewart ait dépassé 10,000 habitants quand de riches filons d'or et d'argent ont été trouvés dans la mine de Premier, près de la frontière mais côté Canada dans la vallée 23 km au-dessus de Hyder à la fin de la Première Guerre Mondiale. La ville ne compte pas 500 habitants aujourd'hui et essaie de se réinventer un avenir avec le tourisme. Le port manque de tirant d'eau et l'arrière-pays ne produit plus aucune ressource exportable.

Musée de Stewart
source Wikipedia


Hyder

 


Hyder, AK
source Wikipedia

Située à seulement 3 km de la ville de Stewart, sa voisine Hyder est encore moins peuplée, avec 87 habitants et 3 bars. La sympathique ville fantôme ne vit que du tourisme des canadiens qui viennent s'abreuver en alcools détaxés en Alaska alors que la Colombie Britannique est un état "sec" qui réglemente fortement la vente d'alcool. Excepté le bureau de poste, tout le monde vit ici à l'heure canadienne et paye en dollars canadiens. 

Vous entrez librement à Hyder, par contre, préparez-vous à être interrogés par les douanes canadiennes quand vous rentrerez à Stewart en raison des différences de réglementation relative à l'alcool.


Plateforme d'observation de Fish Creek 
source Wikipedia

Les touristes affluent à Hyder de la fin Août au début octobre pour apercevoir les ours grizzlies qui se donnent en spectacle dans le Fish Creek à la saison de la montaison des saumons du Pacifique. Une plateforme d'observation (accès payant) est aménagée par les rangers de l'US Forest Service (Tongass National Forest) qui administrent cette aire protégée, située 5 km en amont d'Hyder. 



Ours Grizzly pêcheur, Fish Creek, Hyder, AK
source Wikipedia


Ours Grizzly festoyant à Fish Creek
source Wikipedia

Il est recommandé de venir tôt le matin ou en fin d'après-midi pour optimiser ses chances d'apercevoir les grosses bêtes. Sinon, vous devrez être très chanceux ou très patients...


Piste de Granduc

 

Pointe du Salmon Glacier en contrebas de la piste de Granduc
Source Wikipedia

La piste de Granduc grimpe à flanc de montagne en amont d'Hyder. Cette piste n'est praticable que par temps sec, elle est dangereuse en descendant car dépourvue de parapet et il faut éviter de s'y engager par temps de pluie. Elle revient sur le territoire canadien _ mais il n'y a aucun poste frontière_ passe par les ruines de la Mine Premier puis grimpe vers des paysages de plus en plus grandioses le long du Salmon Glacier, le plus accessible des grands glaciers qui s'écoulent des sommets des Chaînes Côtières sur la frontière de l'Alaska. Le plus beau panorama s'ouvre 34 km au nord d'Hyder. Vous devez prévoir près d'une heure de conduite pour y parvenir, 2 heures aller-retour.


Zoom sur le Salmon Glacier depuis le panorama
source Wikipedia

Ne soyez pas trop optimistes quand vous visitez la région.  Le climat de la région est notoirement humide et le ciel très souvent voilé. Le taux d'ensoleillement estival ne dépasse pas 27 % des heures de jour. Il pleut beaucoup, en moyenne 17 jours par mois en Août, 20 en Septembre. Les mois de Mai à Juillet sont un peu moins arrosés et légèrement plus ensoleillés, mais ce n'est pas la bonne saison pour l'observation des ours.


Poursuivre le voyage aux alentours


Route de Yellowhead